Une rumeur circule à l’effet que le Musée québécois de culture populaire de Trois-Rivières pourrait bientôt adopter un nouveau nom.

Vers un changement de nom?

TROIS-RIVIÈRES — Une rumeur insistante circule présentement à Trois-Rivières à l’effet que le Musée québécois de culture populaire pourrait changer de nom prochainement.

L’institution aurait fait appel à des professionnels pour se pencher sur un changement d’appellation et, conséquemment, de signature visuelle du musée. Par contre, il n’est en aucune façon question de changer quoi que ce soit au fonctionnement ou à la mission du Musée québécois de culture populaire qui garderait la même vocation sous un nom plus attractif pour la clientèle.

Invitée à commenter la rumeur, la directrice des communications Claire Plourde s’est refusée à tout commentaire.

On sait que la question des changements d’appellation est dans l’ère du temps. Le Musée des religions du monde de Nicolet planche sur un projet de cette nature depuis plusieurs mois déjà. Encore là, on ne cherche pas à changer la vocation du musée mais bien à lui trouver une appellation qui soit moins rébarbative aux visiteurs et reflète mieux la nature de ce qu’on propose aux visiteurs. Le seul terme de «religion» fait fuir beaucoup de visiteurs potentiels rebutés par cette référence depuis plusieurs années au Québec, et ce, nonobstant le sujet ou la nature des expositions qui y sont présentées.

Autre exemple tout près de nous, la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières a changé d’appellation en novembre dernier pour devenir Culture Trois-Rivières. Encore là, il ne s’agit que d’un changement d’appellation et d’image puisque l’organisme demeure fidèle à sa vocation originale. L’organisme existait depuis 1997 sous sa première appellation.

Rappelons que le Musée québécois de culture populaire a été créé en 2001 et qu’il a ouvert ses portes au public en 2003. Il s’est donné le très large mandat de proposer d’aller à la rencontre du vécu, des préoccupations et des valeurs des Québécois.

Le Musée avait pris la place d’un autre musée, le Musée des arts et traditions populaires du Québec créé en 1996 mais qui a dû fermer ses portes en novembre 1999. Il avait été mis en dormance et un comité de relance avait alors proposé un changement de vocation de l’institution.

Il n’y aurait cependant rien de tel dans le simple changement de nom qui serait présentement à l’étude pour le Musée québécois de culture populaire.