Animé par Normand Brathwaite et sa complice Mélissa Lavergne, le concert a été conçu spécialement pour le 25e anniversaire du FestiVoix. - Photo: Olivier Croteau

Une soirée mémorable

TROIS-RIVIÈRES — «On va donner un cristi de bon show», a lancé Normand Brathwaite à la foule du FestiVoix qui s’était levée et qui l’applaudissait chaudement. Un accueil digne du public trifluvien.

Samedi soir, c’était la soirée tant attendue par le public et les organisateurs du FestiVoix. En effet, pour célébrer son 25e anniversaire, la direction du festival a accepté l’invitation de la populaire émission musicale Belle et Bum de Télé-Québec. «Une expérience comme celle-ci, ça n’arrive qu’une seule fois dans une vie», a souligné Anne Boucher, directrice des communications et coordonnatrice à la programmation du FestiVoix.

Elle explique que lorsque les producteurs de l’émission ont appris que le FestiVoix célébrait ses 25 ans, ils ont contacté la direction du festival. «Ils nous ont proposé d’enregistrer l’émission directement sur la scène Loto-Québec des Voix populaires. Celle-ci sera par la suite diffusée sur les ondes de Télé-Québec à l’automne 2018», raconte Mme Boucher.

Un concert unique
Animé par Normand Brathwaite et sa complice Mélissa Lavergne, le concert a été conçu spécialement pour le 25e anniversaire du FestiVoix. Sur la scène, une douzaine de musiciens tous plus talentueux les uns que les autres ont accompagné la panoplie d’artistes invités pour l’occasion. L’ambiance était à son comble lorsque les musiciens sont entrés sur la scène. «Nous vous avons préparé un heureux mélange de chansons et des prestations solides», s’est exclamée Mélissa Lavergne.

La qualité sonore du spectacle était à son sommet et les artistes étaient littéralement en feu. Yann Perreau a livré une solide prestation.
- Photo: Olivier Croteau

Chose promise, chose due. Les festivaliers ont assisté à de belles prestations de Vincent Vallières, Bruno Pelletier, Daniel Lavoie, France D’Amour, Yann Perreau et Les Deuxluxes pour ne nommer que ceux-ci. La qualité sonore du spectacle était à son sommet et les artistes étaient littéralement en feu. «Ce grand concert festif est une première dans l’histoire du FestiVoix, mais aussi dans celle de la ville de Trois-Rivières», a mentionné Mme Boucher.

Bruno Pelletier a séduit la foule.

Une préparation minutieuse
La réalisation de ce spectacle télévisuel et de cette soirée haute en couleur a nécessité une bonne préparation. Dès que les Trois Accords ont joué leurs dernières notes vendredi soir, les techniciens de PR3 médias ont commencé leur mise en place.

À 23h05, vendredi soir, ils étaient déjà au travail et ils y ont passé une bonne partie de la nuit. Tôt samedi, les techniciens s’activaient autour de la scène Loto-Québec des Voix populaires, car c’est bien plus qu’un spectacle auquel ont eu droit les festivaliers, c’est aussi à un enregistrement télévisuel d’une soirée mémorable.

Samedi, l’équipe de production a procédé à l’installation des plates-formes pour les caméras et à l’installation d’un bras mécanique, car tout au long du spectacle, une caméra s’est déplacée au-dessus de la foule pour prendre des images inédites de ce moment.

La première partie du concert a été offerte par le groupe pop électronique Valaire, qui a également signé la chanson thème de l’édition 2018 du FestiVoix.

Samedi soir, c’était la soirée tant attendue. Les gens ont été nombreux a assister au spectacle de Belle et Bum.

Dernier sprint
«L’arrivée de l’équipe de production, des animateurs et des producteurs de Belle et Bum nous a donné un nouveau souffle. Nous avons une édition vraiment exceptionnelle, la foule est au rendez-vous et nous avons eu vraiment une chaude température. Je dois avouer que nous sommes un peu fatigués, mais l’arrivée de toute cette belle équipe nous a donné un regain d’énergie», a confié Mme Boucher.

Et par équipe, Mme Boucher parle réellement d’une grosse équipe. Ce n’est pas moins de cent personnes qui sont débarquées à Trois-Rivières depuis quelques jours afin de mettre tout en place pour cette soirée. «C’est une chance inouïe d’avoir ce spectacle. Nous sommes très fiers et heureux. Nous nous souviendrons longtemps de cette 25e édition», a terminé Mme Boucher.