Bad Religion était le groupe vedette de la troisième journée du FestiVoix.

Une soirée magique signée Bad Religion

Trois-Rivières — Le temps chaud et humide et un groupe à l’énergie qui sort de l’ordinaire, c’est tout ce qu’il fallait pour assurer le succès de la troisième journée d’activités du FestiVoix de Trois-Rivières. C’est ainsi une autre soirée réussie pour le FestiVoix qui présentait, samedi, l’un des spectacles les plus attendus de l’édition 2018.

«Ce soir, c’est un moment important pour le FestiVoix, car on présente le groupe légendaire Bad Religion et on a réussi à s’en sortir sans une goutte de pluie. Dès l’après-midi, on voyait d’ailleurs l’effervescence au centre-ville», souligne le directeur général du FestiVoix, Thomas Grégoire.

Si les attentes étaient grandes ce samedi pour le spectacle du groupe punck rock Bad Religion, le mythique groupe n’aura pas déçu les nombreux festivaliers avec sa fougue légendaire et avec ses succès interprétés tels que Stranger Than Fiction.

Des gens de toutes les régions du Québec et du Canada ont d’ailleurs fait la route spécialement pour l’occasion. «On a accueilli des gens qui venaient de partout au Canada et des États-Unis. Les gens découvrent nos installations et sont surpris par la beauté de notre site, avec notamment le tunnel et le laser», mentionne M. Grégoire.

Très généreux avec leur public, le groupe Bad Religion s’est d’ailleurs montré très ouvert à découvrir la région cette fin de semaine. «J’ai eu la chance de rencontrer les membres du groupe et ils sont super sympathiques. Ils sont même venus manger dans des restos du centre-ville et ils ont découvert le quartier historique. On est réellement choyés puisqu’en plus de présenter leur spectacle à Trois-Rivières, ils sont intéressés à découvrir la région.»

Le groupe torontois Seaway qui assurait la première partie du spectacle a quant à lui bien réchauffé la foule avant l’arrivée du groupe Bad Religion. 

Le début de la canicule n’a pas freiné les ardeurs des milliers festivaliers présents samedi.

Mesures préventives pour contrer la canicule

Le début de la canicule n’aura toutefois pas freiné les ardeurs des milliers de festivaliers qui étaient encore une fois très nombreux pour une troisième journée consécutive au parc portuaire de Trois-Rivières.

Cependant, chaleur et humidité obligent, la direction du FestiVoix s’est dotée de mesures particulières afin d’assurer la sécurité et le confort des festivaliers. En effet, dès samedi, la direction du FestiVoix a consulté Urgence Québec ainsi que la Santé publique afin de mettre en place des mesures préventives. À cet effet, dès l’ouverture des portes à 17h samedi, plusieurs zones ombragées étaient disponibles aux quatre coins du site. 

De plus, un brumisateur pour rafraîchir les festivaliers lors de leur traversée du tunnel menant à la scène Hydro-Québec a été installé. Le tout sans oublier que le FestiVoix prévoit au cours des prochains jours arroser à l’aide d’un brumisateur les festivaliers qui se retrouveront à l’avant-scène sur le site Loto-Québec des Voix Populaires à la demande de ceux-ci.

L’équipe médicale sur le site du FestiVoix a quant à elle formé ses intervenants pour toutes éventualités.

Quelques heures auparavant, c’est le chanteur Matt Holubowski qui a foulé la scène des Voix multiples dans la cour du couvent des Ursulines. Connu par le grand public lors de son passage à l’émission La Voix en 2015, où il s’est hissé à la grande finale dans l’équipe de Pierre Lapointe, Matt Holubowski a bien évidemment séduit le public présent samedi, grâce à sa singularité vocale.

Les frères Lemay sont quant à eux montés sur la nouvelle scène fort populaire Le trou du diable, dès 17h samedi.