C’est avec enthousiasme que la présidente de Culture 3R Stella Montreuil, à gauche, et la directrice générale Nancy Kukovica ont présenté la programmation estivale de l’organisme à travers la campagne de promotion Un été Culture Trois-Rivières.

Une saison estivale sous le signe de la variété pour Culture Trois-Rivières

Trois-Rivières — Pour la toute première fois, l’été trifluvien fait l’objet d’une campagne de promotion de la part de Culture 3R sous le thème «Un été Culture Trois-Rivières». La campagne se décline en trois volets: activités, spectacles et expositions. Toute la programmation est regroupée dans un même site Internet: www.unetecultur3r.com.

Par cette campagne, on souhaite faire rayonner l’intégralité de la programmation en créant une synergie entre ses divers éléments et le site Internet va proposer une expérience personnalisée à chaque visiteur pour lui ouvrir la porte de la découverte.

Par ailleurs, une brigade de six personnes circulera à travers la ville dans les activités que chapeaute Culture 3R pour rencontrer le public et lui faire découvrir la programmation. Au niveau des activités en tant que telles, on retrouve valeurs sûres et nouveautés dans une diversité qui ne se dément pas d’année en année. Au chapitre des nouveautés, il faut mentionner un événement d’art actuel qui risque de bousculer, pour le mieux, les perceptions du grand public. Humanorium de la compagnie québécoise Exmuro s’inspire de la fête foraine pour réaliser une installation interactive qu’on aménagera en plein cœur du parc Champlain et auquel le grand public pourra participer gratuitement. Carrousel, stand de tir, chambre des curiosités, tous ces thèmes traditionnels seront repris d’une façon insolite grâce à l’imagination d’artistes dans un contexte résolument ludique. L’œuvre d’art, puisque c’en est une, sera présentée du 25 au 30 juillet et tous pourront s’y plonger entre 13 h et 22 h.

Autre élément qui ne s’inscrit pas dans la programmation d’un site chapeauté par Culture 3R, les vélos musicaux reprennent du service cet été mais sont déplacés au parc Lambert. Le 24 août, dès 19 h, ces quatre vélos stationnaires seront au centre d’une soirée karaoké pour laquelle il suffira de s’inscrire sur place dès 18 h.

Les pianos publics feront également l’objet d’activités spéciales. On pourra entendre les prestations de Gabrielle Beaudet les 28 et 29 juin de même que les 5 et 6 juillet, de 17 h à 18 h, sur l’instrument posé devant l’église St. James. On retrouvera également Jessee Pépin les vendredis et samedis du 19 juillet au 17 août de 18 h à 21 h à la Place Pierre-Boucher. Également, un atelier familial d’éveil musical aura lieu à Boréalis le 4 août (9 h, 10 h et 11 h), au Dairy Queen de la rue Fusey le 7 août (18 h 30 et 19 h 30) et au Moulin seigneurial de Pointe-du-Lac le 7 septembre (9 h, 10 h et 11 h). L’atelier est gratuit et destiné aux enfants de 3 ans et plus. Finalement, notez que l’événement Les pianos publics au diapason revient le jeudi 22 août à 12 h 30 alors que tous les pianos publics de la province joueront simultanément Le petit roi de Jean-Pierre Ferland.

Mentionnons aussi le Cinéma de l’île qui reprend du service les lundis soirs entre le 8 juillet et le 19 août à 20 h 30. Toujours sur l’Île Saint-Quentin, le Théâtre de l’Île présentera la production du Théâtre des Nouveaux Compagnons Des vrais hommes les mardis soirs du 15 juillet au 20 août dès 19 h 30. Dans les deux derniers cas, l’entrée est gratuite mais il faut payer l’admission sur le site de l’île à raison de 5 $ par voiture.

Retour également des très populaires concerts champêtres les dimanches au parc des Chenaux.

«Avec cette toute première campagne de promotion, explique la directrice générale de Culture Trois-Rivières Nancy Kukovica, on voulait regrouper sous un seul outil de communication toute la programmation qui est très variée. On veut aussi démontrer aux gens qu’à partir de ce qu’ils aiment à Boréalis ou à la salle Thompson, on peut trouver d’autres activités qu’ils ne connaissent peut-être pas mais qu’ils vont apprécier. On le fait notamment par un petit quiz mis en place sur le site unetecultur3r.com et qui peut inciter les gens à oser essayer de nouvelles activités. D’autant que la majorité des activités qu’on offre sont gratuites.»

«On ne vise pas une augmentation d’achalandage chez une clientèle spécifique mais pour toutes les catégories incluant les touristes et les familles. On veut même travailler avec les CPE et les camps de jour pour que les enfants s’approprient les pianos publics situés un peu partout sur le territoire de la ville.»

Pour ce qui est des vélos musicaux qui avaient été vandalisés au parc Pie XII l’été dernier, la dg dit avoir confiance que ces événements malheureux ne se reproduiront pas au parc Lambert où on retrouve déjà beaucoup d’animation.