C’est avec beaucoup de fierté que l’équipe de l’Orchestre Pop de Trois-Rivières a dévoilé sa première programmation. Sur la photo on reconnaît, Michel Kozlovsky, directeur musical et chef d’orchestre, Breen Leboeuf, André Veilleux, Michel Lacerte, choriste pour l’ensemble Zone jazz et Isabelle Rousseau, membre de l’orchestre et présidente du C.A.

Une première programmation relevée

Trois-Rivières — À l’aube de sa première année d’existence, l’Orchestre Pop de Trois-Rivières ne voulait pas faire les choses à moitié.

Donc, elle propose un ensemble de 35 musiciens et trois événements qui rejoindront un grand nombre de mélomanes. Michel Kozlovky, le directeur musical et chef d’orchestre, se réjouissait d’ailleurs de la réponse des musiciens et des invités qui ont accepté d’emblée d’embarquer dans l’aventure.

Tout d’abord en novembre, les 25 et 26, les succès français seront à l’honneur avec la collaboration d’André Veilleux, connu, entre autres, pour sa participation dans Showtime. Le défi principal pour le directeur musical est de mettre la main sur les arrangements originaux qui se trouvent difficilement. 

«Dans la musique pop, ça n’existe pas, ce sont des secrets bien gardés et ce qui se trouve ne correspond pas à la réalité», exposait M. Kozlovsky qui travaille d’arrache-pied pour finaliser tous les arrangements. L’ancien directeur du Conservatoire de Trois-Rivières ne s’en plaint pas du tout. 

«Ça me permet de découvrir le répertoire de la chanson française», mentionnait-il tout en ajoutant que les musiciens des années 50 n’avaient rien à envier aux orchestrateurs d’Hollywood. 

«Ce sont des histoires. On raconte beaucoup de choses dans les chansons françaises. C’est très imagé», affirme le chanteur André Veilleux qui exploitera son expérience de scène pour apporter toutes les nuances nécessaires au large spectre d’émotion qui sera reproduit lors de la soirée. C’est à 19 h 30 le samedi et à 14 h le dimanche à la salle Anaïs-Allard-Rousseau.

Les 3 et 4 mars, Leboeuf symphonique amènera une bonne dose de rock alors que l’ancien membre du groupe Offenbach collaborera, pour une deuxième fois, avec M. Kozlovsky. Si le mariage promet d’être fort intéressant, ce qui ressort principalement c’est le respect mutuel que les deux hommes entretiennent. 

«Michel est tellement ouvert d’esprit! Une suggestion d’un bassman rock, il ne crache pas là-dessus!»

De plus Breen Leboeuf adore l’expérience enivrante de chanter avec un orchestre de plus de trente musiciens. 

«Ça me donne l’occasion de sentir toutes ces âmes-là qui se donnent à la pièce quand elle se déroule. J’ai encore des frissons à en parler!»

La première saison se terminera avec l’ensemble vocal Zone jazz, les 26 et 27 mai. 

En plus des classiques du répertoire de jazz, plusieurs chansons populaires se glisseront dans le spectacle.

Les billets sont en vente surovation.qc.ca et par téléphone au 819 380-9797.