L’augmentation des prêts numériques a explosé au cours de la période de confinement (mars à mai), par rapport à la même période l’an passé, rapporte BanQ.
L’augmentation des prêts numériques a explosé au cours de la période de confinement (mars à mai), par rapport à la même période l’an passé, rapporte BanQ.

Une nouvelle plate-forme québécoise pour faciliter la lecture en ligne

La plateforme numérique Quoilire.ca, a vu le jour, ce mardi 19 mai.

Ce nouvel outil en ligne vise à mieux faire bénéficier le grand public, à distance, de l’expertise des spécialistes en bibliothèques publiques durant la période de confinement. 

Le lecteur curieux pourra y trouver des suggestions de lecture personnalisées.

Afin d’ aider à trouver des livres au goût de chacun, Quoilire.ca propose trois options : des listes de lecture thématiques, des capsules vidéo, ainsi qu’un formulaire en ligne permettant au lecteur de décliner la liste de ses intérêts. 

Ce questionnaire à remplir constitue «l’élément clé de la plateforme», souligne le réseau de bibliothécaires, par voie de communiqué.

Les spécialistes des bibliothèques publiques du Québec s’engagent à envoyer, «dans un délai de trois jours ouvrables, une sélection de 3 livres» correspondant au profil de lecteur qui se dégage de ce questionnaire.

Pour les lecteurs souhaitant avoir «une présentation rapide» de suggestions, Quoilire.ca suggère de recourir aux listes thématiques, dans lesquelles des livres sont préselectionnés non seulement en fonction de leur thème, mais aussi d’autres critères, comme l’âge et le genre de lecture.

La page consacrée aux Capsules vidéo permet de découvrir «des passionnés de lecture» ravis de partager leurs propres suggestions et coups de coeur.

Le nouveau site québécois Quoilire.ca offre des suggestions thématiques de lecture.

«Les bibliothèques publiques sont souvent perçues comme des lieux pour emprunter des livres, alors qu’elles sont beaucoup plus que ça », souligne le président de l’Association des bibliothèques publiques du Québec (ABPQ), Denis Chouinard. Il rappelle au passage « l’important travail d’accompagnement» effectué par le personnel des bibliothèques. 

«QuoiLire.ca contribue à mettre davantage en lumière ce travail, en proposant toute l’expertise de recherche des employés des bibliothèques publiques », estime-t-il.

Quoilire.ca est le fruit d’une collaboration entre l’ABPQ, BIBLIOPRESTO, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) et le Réseau BIBLIO du Québec (RBQ).

Denis Chouinard fait valoir que le lancement de QuoiLire.ca a nécessité «une importante mobilisation» du personnel des bibliothèques, dans la mesure où «plusieurs experts provenant de partout à travers le Québec feront équipe pour répondre chaque jour à l’ensemble des requêtes des Québécois».


 À court terme... et peut-être davantage

« La crise [incluant les mesures de distanciation sociale] que nous vivons en ce moment durera probablement longtemps, les bibliothèques publiques ont rapidement compris qu’elles devaient s’adapter pour offrir un maximum de services à tous, particulièrement aux gens ne pouvant quitter leur domicile (aînés, personnes vulnérables, etc.)», ajoute M. Chouinard.

QuoiLire.ca sera offerte «tout au long de la période de confinement ou jusqu’au retour normal des activités des bibliothèques». Toutefois, les administrateurs de la plateforme «n’excluent pas de maintenir ses activités» dans le futur.

Cette ressource s’ajoute à la toute récente application pretnumerique.ca. Utilisée par plus de 1 000 bibliothèques publiques au Québec, celle-ci propose gratuitement (aux abonnés) plus de 950 000 livres de tout type.

La majorité des livres qui seront suggérés sur Quoilire.ca seront d’ailleurs être accessibles via pretnumerique.ca.


Explosion des prêts numériques

L’augmentation des prêts numériques a explosé de mars à mai, par rapport à la même période l’an passé, selon ce qu’indiquent les statistiques établies par BanQ. L’augmentation varie entre le double et le triple, selon les jours observés. 

Par exemple, le 11 mai dernier, les abonnés avaient emprunté 13 201 livres numériques, comparé à 5031 le 11 mai 2019, rapporte l’organisme.