La programmation des jeudis centre-ville a été dévoilée mardi. Sur la photo : Caroline Bérubé, conseillère municipale et mairesse suppléante de La Tuque, Estelle Paulhus, directrice du service des loisirs et de la culture et Patrice Arvisais, superviseur aux événements et aux équipements au Service du loisir et de la culture.

Une nouvelle image pour les Jeudis centre-ville

LA TUQUE — C’est avec une toute nouvelle image que les organisateurs des Jeudis centre-ville ont dévoilé la programmation de l’événement, mardi. Luc de Larochellière sera la tête d’affiche de l’édition 2019 qui aura lieu tous les jeudis soirs, du 4 juillet au 8 août, au centre-ville de La Tuque.

«La popularité (de l’événement) ne s’essouffle pas parce que les gens en redemandent. [...] C’est encore une programmation éclectique, il y en a pour tous les goûts et c’est important pour nous parce qu’on s’adresse à toute la population», a lancé d’entrée de jeu Estelle Paulhus, directrice du service des loisirs et de la culture de la ville de La Tuque.

Luc de Larochellière sera de passage sur la scène Hydro-Québec le 11 juillet. Le spectacle, comme tous les autres, sera présenté tout à fait gratuitement. Avec une trentaine d’années de carrière à son actif et de grands succès comme Si fragile, Cash City, Amère America, Sauvez mon âme… L’artiste promet un «grand bon en arrière juste pour le plaisir».

«Je vais vous présenter la reprise de mon spectacle d’il y a 30 ans Amère America avec les musiciens d’origine et les chansons d’origine», a noté Luc de Larochellière dans une courte vidéo présentée en conférence de presse.

La première partie du spectacle aura la couleur des Premières Nations avec Scott Pien Picard, un artiste Innu qui sera accompagné des frères Boivin qui sont Atikamekw.

La programmation de cette 9e édition débutera avec une soirée à saveur country rock avec Mak & Ro. La première partie de ce spectacle sera réalisée par le groupe latuquois Traffic Country.

Le 18 juillet, les amateurs de musique des années 70 et 80 pourront vibrer au son du groupe ABBA lors d’un spectacle hommage avec le groupe ABBA Revisited, qui se promène partout à travers le monde pour honorer le talent des membres originaux du groupe culte. Le groupe The Phoenix Band s’occupera de réchauffer la foule en première partie.

Le 25 juillet, retour en arrière également avec le groupe The Vinyls. On promet des moments musique pop, rock, soul et R&B des années sortis des années 70, 80 et 90. La première partie de ce spectacle sera assurée par la DJ Montana.

Le 1er août, la scène des Jeudis centre-ville vibrera au son de la musique d’un autre groupe mythique: KISS. Le groupe KISSED reprendra les plus grands succès du groupe rock américain bien connu pour ses costumes et ses maquillages. Un duo originaire de Victoriaville, Brothers and Son, débutera cette soirée.

Les Jeudis centre-ville prendront fin le 8 août avec la présentation du spectacle Canadian Rock Story, une revue musicale qui revisite l’histoire du rock «Made in Canada», en anglais et en français. Les interprètes Jean Ravel et Élysabeth Diaga vont animer cette soirée accompagnés de leurs cinq musiciens. Juste avant, Gil Poitras du duo The Singing Pianos, assurera la première partie.

Cette année, le site Web des Jeudis centre-ville et la page Facebook ont été améliorés pour offrir une meilleure expérience aux gens qui désirent de l’information sur l’événement.

Les organisateurs invitent la population à se déplacer en grand nombre aux spectacles qui auront lieu, même en cas de pluie. En cas d’orage, le spectacle sera retardé quelques minutes, puis reprendra dès que la météo le permettra.

Les Jeudis centre-ville nécessitent l’implication d’une quarantaine de bénévoles qui assurent le succès de l’événement. Le budget de l’ensemble de l’événement approche les 100 000 $. Chaque année, les Jeudis centre-ville attirent entre 18 000 et 20 000 spectateurs pendant l’été, soit une moyenne de 3000 personnes par spectacle.

«Nous avons le privilège à La Tuque de vivre depuis bientôt 9 ans au rythme des Jeudis centre-ville durant l’été. C’est un événement culturel exceptionnel qui nous permet de nous rassembler au centre-ville, de faire rayonner La Tuque au-delà de ses frontières et de démontrer notre fierté comme communauté. Nous sommes très fiers de pouvoir compter sur un événement comme celui-là», a conclu Caroline Bérubé, conseillère municipale et mairesse suppléante de La Tuque.