Plus de 25 000 spectateurs se sont déplacés pour contempler le gigantesque feu d'artifice qui clôturait la saison 2017 du spectacle Dragao.

Une dernière soirée haute en couleur pour Dragao

Après trois ans de succès à la Cité de l'énergie, c'était l'heure de dire au revoir au populaire spectacle Dragao cette fin de semaine à Shawinigan. Alors que la fin d'une étape n'est pas toujours synonyme de tristesse, c'est dans la bonne humeur et dans la magie que cette dernière représentation a été célébrée, samedi soir à Shawinigan, avec entre autres un gigantesque feu d'artifice.
C'est samedi qu'avait lieu la dernière représentation du spectacle Dragao à la Cité de l'énergie de Shawinigan.
La dernière représentation du spectacle Dragao, mis en scène par Bryan Perro venait à peine de se terminer qu'un gigantesque feu d'artifice attendait les milliers de spectateurs rassemblés sur la Promenade du Saint-Maurice pour clôturer la saison 2017 du spectacle, en plus de souligner le 20e anniversaire de l'endroit.
«On estime qu'entre 20 000 et 25 000 spectateurs se sont déplacés pour assister au feu d'artifice. Ce chiffre est au-delà de nos attentes, d'autant plus que 85 % d'entre eux venaient de l'extérieur de la région», mentionne le directeur général de la Cité de l'énergie, Robert Trudel.
Ce ne sont d'ailleurs pas les applaudissements et les éloges qui ont manqué pendant, mais aussi après le spectacle. «Les gens étaient très ravis. Les commentaires étaient très positifs et les gens ont été très surpris de l'ampleur du feu d'artifice», précise M. Trudel.
Les détonations du gigantesque feu d'artifice ont d'ailleurs été entendues dans quelques endroits en Mauricie, et ce, même jusqu'à Trois-Rivières.
Malgré cette ambiance festive, c'est toutefois dans une certaine nostalgie que les artistes du spectacle Dragao ont présenté leur dernière représentation, après plus de trois ans à partager la scène tous ensemble.
«Les artistes et aussi les gens de la Cité de l'énergie étaient un peu tristes de cette dernière représentation. Je leur ai toutefois mentionné que c'est une fin, pour faire encore mieux au cours des prochaines années», avoue-t-il.
Place au bilan
Alors que la saison 2017 de la Cité de l'énergie tire bientôt à sa fin, l'heure est maintenant au bilan pour l'organisation. Un bilan qui est somme toute assez positif encore une fois cette année, avec notamment une hausse d'achalandage de 22 % à la Cité de l'énergie, ce qui satisfait grandement son directeur général.
«On a connu un achalandage record pour la visite de la Cité de l'énergie, mais pour le spectacle Dragao c'est sensiblement la même chose que l'an passé. Lors des deux premières semaines, c'était moins achalandé pour Dragao, mais au cours des cinq dernières semaines, on était par contre complet tous les soirs», précise M. Trudel.
L'affluence des nombreux touristes présents lors de cette saison est toutefois ce qui réjouit le plus le directeur général de la Cité de l'énergie. «On parle en moyenne de 88 % des gens présents qui venaient de l'extérieur, soit à plus de 80 km de Shawinigan. On est donc très choyé d'avoir ça dans la région, en plus des retombées économiques que ça engendre pour notre ville. Je crois d'ailleurs qu'il y a cet engouement envers la Cité de l'énergie et du spectacle Dragao en raison de la qualité de la visite que l'on propose», précise-t-il.
Un spectacle l'an prochain? 
À la question de savoir si un nouveau spectacle sera présenté à la Cité de l'énergie l'an prochain, l'incertitude plane toujours à Shawinigan, alors que l'endroit est actuellement en attente de subventions de la part du ministère du Tourisme.
Bien que l'auteur Bryan Perro travaille déjà sur la prochaine production, plusieurs autres options pourraient être mises sur la table pour le prochain spectacle. «Présenter une autre pièce de Bryan Perro, c'est un des scénarios, mais on pourrait aussi présenter autre chose. Il s'agit de réfléchir à ce qui serait le meilleur pour la région», conclut Robert Trudel.
Toujours du côté de Shawinigan, la dernière représentation du spectacle Antarctique Solo présentée à la Maison de la culture Francis-Brisson avait elle aussi lieu ce samedi. La pièce également mise en scène par Bryan Perro prendra pour sa part la direction des routes du Québec au cours des prochaines semaines.