Une chanson contre les dépendances a été lancée à l'école secondaire Champagnat. Sur la photo: Émy Lachance, intervenante de l'Alter Égaux, Louise Roy, directrice de l'école secondaire Champagnat, Mélanie Truchon, chanteuse, Alain Gignac, auteur-compositeur, Alexandre Lehoux, coordonateur de la maison de jeunes (MDJ), Émy Moisan, de la MDJ et Sylvain Hudon, animateur à la MDJ.

Une chanson pour prévenir les dépendances

Le comité prévention des dépendances du Haut Saint-Maurice a lancé une chanson en début de semaine pour prévenir les dépendances. Elle a été écrite par des jeunes de l'école secondaire Champagnat et le Latuquois Alain Gignac. Le comité a également dévoilé son nouveau projet «le Bouclier des compétences» et son continuum de services.
La chanson intitulée Ce soir-là devrait être disponible dans les prochains jours sur presque toutes les plateformes et le site web d'Alain Gignac. C'est d'ailleurs ce dernier qui a composé la musique de la chanson et qui a donné les ateliers d'écriture aux jeunes. Une implication qui allait de soi pour le Latuquois d'origine.
«C'était vraiment agréable de voir l'évolution des jeunes. Au début, tout le monde était timide, mais quand ils se sont mis à écrire... C'était un beau projet. [...] Ils ont tellement bien écrit que je n'ai presque rien modifié. C'est leur histoire. C'est ce dont ils avaient envie de parler», a mentionné l'auteur-compositeur-interprète Alain Gignac.
C'est la jeune Mélanie Truchon qui a prêté sa voix pour l'enregistrement de la chanson. «Il fallait que je me fasse confiance, mais c'était une très belle expérience», a-t-elle commenté timidement.
Le comité existe depuis 2010 afin de sensibiliser, de prévenir et d'informer les jeunes et leurs milieux sur les dépendances. C'est auprès des jeunes âgés de 10 à 24 ans, leurs familles, leurs amis que le comité mène ses actions. Une quinzaine de partenaires siège au sein de ce comité. 
Les intervenants ont dévoilé aussi, en début de semaine, le continuum de services pour le Haut Saint-Maurice qui agira tant au niveau de la prévention, de la détection, de l'intervention précoce, que du traitement. On parle notamment de dépendance à l'alcool, aux drogues et aux jeux de hasard et d'argent. Tous les acteurs du milieu seront impliqués. 
Un nouveau projet en prévention des dépendances a aussi été développé. Il s'agit du projet «Le bouclier des compétences» qui mise sur les facteurs de protection.
Les actions ont été ou seront réalisées dans le cadre du camp de jour le Boucamp, lors d'une réalisation et distribution de cartes postales portant sur le jeu de hasard et d'argent, avec la mise en place d'un groupe de pairs aidants, le soutien à des activités visant les saines habitudes de vie chez les jeunes filles...