Maureen Martineau et Ariane Gélinas sont les marraines de la 39e édition du Prix Clément-Marchand.

Une 39e occasion de célébrer la relève

Trois-Rivières — La Société des écrivains de la Mauricie lance sa saison d’activités avec le 39e Prix Clément-Marchand qui récompense les voix émergentes de la littérature régionale. À l’aube de la 40e édition qu’on annonce déjà comme spéciale, cette année permettra néanmoins de récompenser deux participants dont les textes auront impressionné le jury. Le grand gagnant se verra attribuer une bourse de 1000 $ offerte par Culture Shawinigan en plus de voir son texte publié dans la revue Le Sabord. De plus, la mention du jury permettra à l’auteur du texte sélectionné d’empocher une bourse de 500 $.

Afin de laisser toute la place aux écrivains en devenir, les auteurs professionnels sont exclus du concours de même que quiconque ayant publié à compte d’auteur avec ISBN. Une seule proposition par participant est autorisée et doit être envoyée par courriel au semprixclementmarchand@gmail.com avant le 30 avril. Les textes seront soumis au jury, formé de trois personnes du milieu artistique, sous un pseudonyme.

Aucune thématique n’est imposée mais les œuvres en prose devront avoir moins de 2000 mots alors que la poésie doit se limiter à 12 pages.

Bon an mal an, une cinquantaine de participants tentent leur chance pour obtenir cette reconnaissance qui a déjà mis en lumière le talent de Fred Pellerin, Monique Juteau et Anne-Marie Couturier, entre autres. Cette année, une offensive a été lancée pour séduire les aspirants écrivains du Centre-du-Québec ce qui, espère-t-on, augmentera le nombre de participants. Dans cette ligne de pensée, Ariane Gélinas et Maureen Martineau ont été choisies comme marraines pour faire rayonner le concours en Mauricie mais aussi au sud du fleuve Saint-Laurent. D’ailleurs la gagnante de l’an dernier, Marie-Lou Cormier, habite la rive-sud ce qui en fait un exemple de choix pour inciter à la participation de cette région.

En plus du concours, la Société des écrivains de la Mauricie organise les Midis littéraires qui ont lieu une fois par mois et une table ronde sur la littérature jeunesse qui se tiendra à l’occasion du Salon du livre.