Martin Fontaine se réjouit du succès que connaît le Memphis cabaret jusqu'à maintenant.

«Un tsunami d’amour et d’encouragements»

TROIS-RIVIÈRES — À l’aube de franchir les trois mois d’opération, Martin Fontaine dresse un bilan très positif pour le Memphis Cabaret qu’il a installé dans les anciens locaux du Satyre au centre-ville trifluvien. «On est comblé. On est porté par un tsunami d’amour et d’encouragements. Je ne m’attendais pas à ça même si on avait une bonne idée et qu’on avait un produit unique à Trois-Rivières», lance le copropriétaire.

«Jamais je n’aurais pensé à un départ aussi fracassant. On fait salle comble tout le temps. La formule souper spectacle est hyper en demande», souligne-t-il avant d’ajouter que «c’était le bon produit, au bon endroit, au bon prix».

C’est d’ailleurs cette formule souper spectacle bonifiée d’une expérience habilement peaufinée qui rend le plus fier l’artiste qui est indissociable du King. «Il y a aussi l’expérience de venir chez un artiste. Ils viennent chez Martin Fontaine et je me rends accessible. Les gens apprécient le contact direct avec moi. Chaque soir, je fais mon tour de table pendant le souper.»

Il a, au cours de la vingtaine de représentations du spectacle Sur la route de Memphis données jusqu’à maintenant, recueilli beaucoup de témoignages de gens qui le remercient d’avoir choisi Trois-Rivières et d’avoir redonné une âme à cet établissement.

«C’est comme un manège. Les gens viennent vivre une expérience. Mon expérience des bars et des cabarets m’a permis de développer cette formule. On s’est vraiment attaqué à l’expérience client, les gens ne viennent pas juste voir un spectacle. Ils viennent voir un magnifique endroit, ils se retrouvent entre amis et sont accueillis de manière exceptionnelle.»

Comme l’enthousiasme du public se manifeste à coup de salles combles, des supplémentaires ont d’ailleurs été ajoutées pour le mois de février. «Je pense que le spectacle Sur la route de Memphis a encore un potentiel, car c’est un spectacle qui est évolutif, interactif et qui est offert sous une formule cabaret qui laisse beaucoup de place à l’interprétation. Ce n’est jamais le même show parce que ce n’est jamais le même monde et le même ordre de chansons. J’ai un répertoire qui n’est pas encore épuisé. C’est ce qui nous permet de faire en sorte que les gens viennent et reviennent», lance le musicien.

Selon ce qu’il a pu constater, il y aurait près de 50 % de sa clientèle qui proviendrait de l’extérieur de la Mauricie.

«C’est comme si on avait frappé dans le mille du premier coup. Je t’avouerais que c’est enivrant mais en même temps, il faut soutenir ça! Est-ce que le produit va continuer d’attirer comme ça? C’est une question qu’on se pose. Est-ce qu’il faut modifier la formule? C’est pour cette raison que, comme notre instinct a été bon dès le départ, on se dit qu’on va continuer comme ça.»

Bien qu’il mijote d’autres projets, rien n’est encore prêt pour le moment. «Peu importe le produit qui est vendu, l’important c’est que le client vive une expérience qui lui donne le goût de revenir. Le spectacle est un outil pour y arriver et on va l’utiliser dans son ensemble.»

Un spectacle de Noël différent

«Le spectacle est vraiment différent des autres spectacles. La plupart du temps, il y a quelque chose de très spirituel dans les spectacles de Noël. Nous on s’est vraiment inspiré du Christmas Extravaganza de Brian Setzer. C’est un retour au rockabilly puissance mille avec un big band.» Depuis la mi-novembre le Noël Rock’n Roll de Martin Fontaine occupe tous les vendredis et samedis jusqu’au 29 décembre. «C’est une alternative à tout ce qui se fait. C’est un spectacle de Noël complètement festif.»

Il reste quelques billets disponibles tant pour le spectacle de Noël que pour la soirée spéciale du Nouvel An qui se déroulera le 31 décembre.