Comme tous les employés du secteur, Dominique Bouchard, technicienne dans le secteur des petits de la bibliothèque Gatien-Lapointe, a été formée pour aider les parents qui veulent stimuler le langage et l’éveil à l’écrit chez les enfants de 0 à 5 ans à travers l’Espace Biblio-Jeux offert gratuitement.

Un service précieux pour les petits

Trois-Rivières — Sept bibliothèques publiques de la Mauricie offrent un service gratuit qui pourrait apporter grand bien à nombre de parents comme à leur progéniture. Le service s’appelle l’Espace Biblio-Jeux et constitue une façon ludique et intelligente de stimuler le langage et la littératie chez les enfants de 0 à 5 ans.

Ce service prend la forme toute simple d’un espace où on retrouve des jeux (plus de 130 à la seule bibliothèque Gatien-Lapointe) destinés aux enfants. Or, pour chacun de ces jeux disponibles pour jouer sur place, et dont la plupart sont très connus et appréciés des tout petits, on offre un petit supplément sous la forme d’une fiche Biblio-Jeux sur laquelle on explique comment, en jouant avec l’enfant, l’adulte peut favoriser son acquisition du langage.

On a divisé les jeux en sept planètes en fonction des habiletés de langage et d’éveil à l’écrit accessibles ainsi qu’en fonction de l’âge de l’enfant. Les caractéristiques du jeu lui-même déterminent ce qu’il permet de favoriser chez l’enfant et les fiches expliquent comment y arriver.

Cet outil, entièrement gratuit, a été conçu par des spécialistes en orthophonie de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Le service a été instauré à la bibliothèque Gatien-Lapointe il y a trois ans et devant son efficacité et ses retombées positives, l’Association des bibliothèques publiques du Québec l’a implanté dans 25 établissements de la province dont à Shawinigan (bibliothèques Fabien-Larochelle et Hélène-B.-Beauséjour), Bécancour, La Tuque et Notre-Dame-du-Mont-Carmel.

La procédure est très simple: il suffit de se présenter dans l’une ou l’autre des bibliothèques aux heures d’ouverture et de s’adresser à un responsable du secteur jeunesse pour se faire accompagner dans la sélection des jeux. Le tout se fait dans la discrétion et, surtout, le plaisir.

Dans les deux succursales trifluviennes participantes (Gatien-Lapointe et de La Franciade), une fois par mois en alternance, on organise un atelier spécial auquel participent des orthophonistes de l’UQTR. Le prochain aura lieu ce samedi, 16 février, dans le secteur des petits de la bibliothèque Gatien-Lapointe, entre 10 h et midi. Il suffit de s’y présenter, même sans inscription préalable, n’importe quand à l’intérieur de cette plage horaire. Des responsables seront sur place pour guider les participants ou permettre la rencontre avec un orthophoniste qui pourra offrir de précieux conseils.

Ce service s’adresse aussi bien aux enfants présentant certaines difficultés au niveau du langage qu’à ceux qui n’en présentent aucune. «Ça peut être bénéfique pour tous, soutient Dominique Bouchard, technicienne au secteur jeunesse à la bibliothèque Gatien-Lapointe. C’est une stimulation au langage et à la lecture qui peut être bénéfique pour tous les enfants mais qui est particulièrement précieuse pour les enfants présentant certaines difficultés au niveau du langage. Depuis trois ans qu’on a implanté le service ici, on peut vraiment constater sa pertinence et son efficacité. D’ailleurs, si l’Association des bibliothèques publiques du Québec a décidé de l’implanter, c’est que ça a fait ses preuves. Ça se fait toujours dans un contexte très convivial de jeu avec les enfants et les consultations de spécialistes se font en toute confidentialité. Si des parents ont une quelconque interrogation, ils peuvent venir lors d’un atelier, comme samedi, et poser des questions directement à un spécialiste.»

«C’est gratuit et depuis l’implantation, on a pu constater combien ça soulage certains parents qui s’inquiètent pour leur enfant et qui sont rassurés grâce à ce service. On considère que ça fait partie de notre mission; c’est un complément à nos services. Les bibliothèques publiques appartiennent à tout le monde, c’est un endroit que tous peuvent s’approprier.»

Il convient aussi de mentionner que si certains jeux sont spécifiquement conçus pour ce service, la grande majorité sont des jeux populaires que les parents peuvent facilement trouver en magasin. Il suffit de leur ajouter une fiche d’information Biblio-Jeux pour leur donner un caractère un peu plus profitable pour le développement du langage et l’éveil à l’écrit chez l’enfant et s’y adonner à la maison.