L’historien trifluvien Yannick Gendron devra attendre un autre mois avant que son ouvrage L’énigme de Trois-Rivières, Théodore Bochart (1607-1653) personnage clé de notre histoire soit enfin édité.

Un retard pour L’énigme de Trois-Rivières

Trois-Rivières — Si l’auteur trifluvien Yannick Gendron affirme que l’énigme concernant l’identité du réel fondateur de Trois-Rivières est résolue, il faudra attendre encore un peu avant que paraisse l’ouvrage qui lève le voile sur la question. Le livre L’énigme de Trois-Rivières, Théodore Bochart (1607-1653) personnage clé de notre histoire devait être lancé le 24 juillet dernier chez Perro éditeur mais une erreur d’impression est venue en retarder la distribution.

À ce stade-ci, l’éditeur n’est pas en mesure de dire exactement à quel moment le livre sortira. Comme l’imprimeur est fermé pendant les vacances de la construction, ce n’est qu’au début de la semaine prochaine que Gabrielle Hamel, de chez Perro éditeur, saura précisément à quoi s’en tenir quant à la sortie officielle du bouquin dans sa version papier puisque la version numérique est présentement disponible. Elle s’attend cependant à ce que les 1000 copies soient disponibles dans la dernière semaine d’août ou la première de septembre.

Le problème qui a été constaté au moment de la livraison en fonction de la sortie initialement prévue du 24 juillet, c’est qu’il manquait tout simplement une page aux 421 que compte l’ouvrage. Il a donc fallu retourner les 1000 copies afin que le livre soit réimprimé et redistribué.

«Comme c’est une erreur de l’imprimeur, il procédera à la réimpression en priorité et comme ce n’est pas un très grand tirage, les délais ne devraient pas être trop longs. Il me faut aussi faire des vérifications auprès du distributeur mais je saurai à quoi m’en tenir de façon définitive au début de la semaine prochaine.»

Pour l’auteur, c’est une tuile de plus qui s’abat sur un accouchement qui aura été particulièrement difficile au terme de 13 années de travail. «On dirait qu’il y a comme une malédiction sur cet ouvrage, rigole Yannick Gendron. Encore lundi, j’avais une entrevue sur Radio-Canada Première sur la question et on a eu un problème de communication qui l’a retardée. À ce stade-ci, j’ai simplement hâte que le livre sorte enfin après que j’y aie consacré tellement de temps et de travail. Les faits seront alors étalés et les gens sauront à quoi s’en tenir quant au véritable fondateur de Trois-Rivières. Je pense que le livre présente des faits solidement documentés.»

Pour ce qui est de la contestation dont sa théorie a déjà fait l’objet, elle ne semble nullement le démonter. «Vous savez, la contestation est le fait d’une seule personne, M. Héroux, jusqu’à maintenant. Je pense avoir fait un travail suffisamment rigoureux et très bien documenté pour étayer ma démonstration. Dans le livre, j’apporte beaucoup de preuves de ce que Théodore Bochart a fait, j’ai pris le temps d’expliquer le contexte économique de l’époque, ce que la France cherchait à faire en Nouvelle-France et je démontre les choses. À partir de là, je pense que le public sera en mesure de juger par lui-même.»