L'humoriste Martin Vachon

Un premier one-man show pour Martin Vachon

Trois-Rivières — Martin Vachon est retourné à ses premières amours en lançant vendredi le rodage de son premier one-man show, Premier rendez-vous, à la salle Anaïs-Allard-Rousseau. L’humoriste sera à Trois-Rivières jusqu’au 25 août pour les trois prochaines fins de semaine.

Martin Vachon en a profité pour offrir au public la version la plus finale de son premier one-man show en attendant la première officielle le 12 novembre prochain. Premier rendez-vous sera l’occasion de découvrir un Martin Vachon plus vrai que nature.

Après le théâtre, les plateaux de tournage et l’animation, Martin Vachon a décidé de faire découvrir au public ses talents d’humoriste. «J’ai toujours voulu être humoriste, je l’ai en dedans de moi depuis que je suis jeune», souligne-t-il.

Faire rire les gens est pour l’humoriste une façon d’exécuter une mise à nu, de faire comprendre au public qui il est réellement. «J’adore être comédien et j’adore être animateur. C’est un beau terrain de jeu, mais me retrouver sur une scène alors que je peux être moi à 110 % et faire rire les gens, ça me fait du bien», avoue Martin Vachon.

Il ajoute aussi que «dans la vie, je vais tout le temps niaiser et essayer de faire rire les gens. C’est plus fort que moi et c’est là [sur scène] que je suis le plus à l’aise».

Son spectacle lui permettra non seulement de renouer avec ses amours passés, mais également de créer une connexion tangible avec le public. Un défi excitant qui rend cette aventure comme un rêve devenu réalité.

Martin Vachon

Briser l’image du comédien
Principalement connu pour ses rôles au sein des séries télévisées québécoises, le plus gros défi de Martin Vachon sera de convaincre le public de lui laisser une chance en tant qu’humoriste. «Les gens du public ont une perception de moi qu’ils voient à travers mes rôles. Mon spectacle, c’est de montrer une certaine face cachée de moi», insiste-t-il.

Martin Vachon désire avant tout raconter des anecdotes dans lesquelles les gens pourront se reconnaître. Il souhaite d’autant plus assouvir la curiosité du public. «Je pense qu’avec mon métier, la tournée des plateaux de tournage intrigue beaucoup les gens. Quand le public nous parle, il pose souvent des questions à ce sujet», avance l’humoriste.

Un humour sexy
C’est dans un humour qu’il caractérise de sexy que Martin Vachon divertira et flirtera avec son public. «Un humour sexy, c’est de trouver la bonne façon de jouer sur la ligne de la sexualité sans être cru ou gratuit. Je suis un séducteur dans la vie et j’aime ça faire ma guidoune de temps en temps», confie l’humoriste.

Loin d’être un premier rendez-vous ordinaire, Martin Vachon a décidé d’aborder l’honnêteté et de confier les anecdotes les plus humiliantes de sa vie pour son premier spectacle. «Un premier one-man show pour un humoriste, c’est pareil comme une première date. Tu te présentes au public et j’ai essayé de faire l’exercice et d’être le plus parfaitement honnête avec lui», indique-t-il.

Un flirt qui s’annonce être à l’opposé de ce à quoi on est habitué. «Je pourrais décrire mon spectacle comme un mélange des anecdotes de Jean-Marc Parent, avec l’humour d’observation de Louis-José Houde et le déhanchement sur scène de Stéphane Rousseau», précise Martin Vachon.

L’étape la plus importante
Le passage de Martin Vachon à Trois-Rivières constitue une étape majeure dans son processus de rodage. L’humoriste en profitera pour tester et peaufiner certains éléments un peu plus techniques de son one-man show, tels que l’éclairage, les transitions ou encore les vidéos. Ses textes se retrouvent mis à l’épreuve également. «Je vais essayer beaucoup de jokes durant les prochaines fins de semaine», explique-t-il.

L’humoriste se dit tout de même confiant étant donné la bonne réception qu’offre le public ici. «Trois-Rivières, le public est tellement l’fun que tu t’amuses sur scène», soutient Martin Vachon. Une certaine fébrilité qui l’assurera de passer un bon moment dans notre région.