Un nouvel album pour QW4RTZ

TROIS-RIVIÈRES — Le groupe trifluvien QW4RTZ entre dans le processus de conception d’un deuxième album qu’il voudrait lancer à l’automne 2019. Pour ce faire, le quatuor a lancé une campagne de sociofinancement sur la plateforme Kickstarter.

Qw4rtz avait eu recours à ce même procédé pour produire son premier album A capella 101 en 2016 avec un succès qui a donné un bel élan à la carrière du groupe. Après la parution de ce premier opus tout en français, les quatre chanteurs ont parcouru le Canada de la Côte ouest aux Maritimes en plus de chanter pour les dirigeants du G7, de participer à plusieurs émissions de télévision et même d’aller en France où ils ont notamment pris part à l’émission La France a un incroyable talent.

Avec leur second album, le groupe aimerait élargir son auditoire en incluant des chansons en anglais qui pourrait notamment inclure Bohemian Rhapsody, de Queen, I Wear Sunglasses at Night, de Corey Hart, Girls Just Wanna Have Fun, de Cindy Lauper ou Hallelujah de Leonard Cohen qui font déjà partie du répertoire de leurs spectacles. On réfléchit même à une première chanson originale. Mais tout cela dépendra en bonne partie du succès de la campagne de financement.

L’objectif avoué est de 15 000 $ en 60 jours ce qui permettrait à QW4RTZ d’enregistrer un album de 8 chansons. Cependant, si l’objectif devait être dépassé, le quatuor utiliserait les surplus pour donner plus d’ampleur au projet. «Plus on ramasse d’argent, plus on peut enregistrer de chansons! indique François Dubé, la basse du groupe. L’album pourrait avoir 8, 9, 11 ou 13 titres: ce sont les fans qui décideront de la grosseur du projet.»

«Qw4rtz a l’habitude de tracer son propre chemin, dit pour sa part Philippe Courchesne, un autre membre du groupe. La beauté du sociofinancement, c’est que ce sont les fans qui donnent directement les moyens aux artistes de créer un produit qui leur ressemble à 100 %.»

La campagne a débuté mardi sur le site www.kickstarter.com et au milieu de l’après-midi, une quinzaine de contributeurs avaient offert 739 $ au groupe.