Un FestiVoix sans fausse note

Dès le premier soir de spectacles, le ton était donné pour un FestiVoix mémorable. Malgré une météo souvent incertaine, les foules étaient nombreuses à plusieurs spectacles et les festivaliers ont vécu de beaux moments. Dimanche soir, l'honneur de clore l'édition 2017 du festival devant une foule considérable revenait à Marc Dupré.
Le directeur général du FestiVoix, Thomas Grégoire.
«C'est une année exceptionnelle pour l'expérience FestiVoix», lançait en entrevue quelques heures avant le spectacle de Marc Dupré le directeur général du FestiVoix, Thomas Grégoire. 
«Les gens ont embarqué dans nos choix artistiques et notre programmation. Je pense à Richard Séguin, Yann Perreau et Billy Talent, évidemment. Nous avons eu beaucoup de moments magiques.»
Désirant constamment innover, les organisateurs du FestiVoix réservaient quelques nouveautés aux festivaliers cette année. L'ouverture du fond de la scène des Voix populaires au parc portuaire, lorsque le temps le permettait bien sûr, créait une ambiance à couper le souffle. Les amateurs de musique ont alors pu assister à des spectacles avec comme toile de fond le fleuve Saint-Laurent.  
Il y avait également la diffusion sur un écran géant à l'espace Côté jardin des spectacles présentés sur les deux scènes principales. 
«Les gens ont tout de suite embarqué. C'était plein de 17 h à minuit», souligne Thomas Grégoire. «Il y a plein de nouveautés comme ça qui font que les gens viennent au FestiVoix pour la musique, mais aussi pour le plaisir de vivre le centre-ville et le quartier historique autrement.»  
Avant même le début du festival, on pouvait se douter que les spectateurs allaient être au rendez-vous. Tous les passeports avaient déjà été vendus. 
L'édition 2017 du FestiVoix a bien sûr attiré de très nombreux festivaliers de la région immédiate, mais aussi de l'extérieur. Uniquement pour le spectacle de Billy Talent, 40 % des quelque 17 000 spectateurs avaient parcouru plus de 40 km pour y assister. 
De plus, les organisateurs du FestiVoix ont distribué deux fois plus d'accréditations pour les médias que l'an dernier. Cela démontre que la réputation du FestiVoix dépasse les frontières de la région. 
«Nous avons accueilli plus de touristes cette année. Les hôtels étaient plein samedi soir pour Michel Fugain à 50 km à la ronde», ajoute le grand patron de l'événement. «Franchement, c'est une année qui va marquer l'histoire du FestiVoix.»
Plusieurs spectacles ont été présentés devant des sites pleins à craquer, dont ceux d'Éric Lapointe, de Billy Talent, de 2Frères, les Soeurs Boulay. 
Certains spectacles présentés sur de plus petites scènes ont connu d'excellents succès. «Plusieurs endroits ont affiché complet. La programmation pour nous c'est 100 spectacles sur quinze scènes. Tout compte pour nous», note Thomas Grégoire.
Ce succès décrit par les organisateurs ne repose assurément pas sur Dame Nature. Tout au long de l'événement, la météo était pour le moins incertaine. Les spectateurs, qui ont dû vivre avec les nombreuses précipitations ces derniers mois, ne se sont pas laissés impressionner et sont malgré tout sortis de chez eux. 
«On ne peut pas dire que nous avons eu du beau soleil tout le temps», avoue Thomas Grégoire. «Malgré tout, les festivaliers se sont présentés en grand nombre. Les bénévoles et nos équipes techniques ont toutefois dû travailler d'arrache-pied.»
Un monument de la chanson française
L'ambiance de fête était palpable samedi après-midi avant le spectacle de Michel Fugain. Quelques centaines de festivaliers faisaient la queue plusieurs heures avant que le monument de la chanson française monte sur scène pour avoir les plus belles places. Le chanteur, accompagné de Pluribus, a offert au public, qui connaissait presque toutes ses chansons, ses plus grands succès, comme Une belle histoire, Attention mesdames et messieurs ou encore Fais comme l'oiseau
Michel Fugain a été précédé sur scène de la formation Valaire, autrefois Mister Valaire. Malgré que le style musical de ce groupe soit très différent de celui de Michel Fugain, les spectateurs ont apprécié cette découverte. 
Plus tôt dans la soirée, l'énergie était au rendez-vous lors du spectacle de Yann Perreau au jardin des Ursulines.