L'édition virtuelle du Festival western sera notamment l'occasion de voir ou de revoir les meilleurs moments des rodéos présentés lors de l'événement, l'an dernier.
L'édition virtuelle du Festival western sera notamment l'occasion de voir ou de revoir les meilleurs moments des rodéos présentés lors de l'événement, l'an dernier.

Un Festival western virtuel en 2020 «pour garder le contact»

SAINT-TITE — Ceux qui étaient déçus par l’annulation du Festival western de Saint-Tite cette année auront finalement de quoi se mettre sous la dent en attendant l’édition de 2021. En effet, l’organisation du Festival annonce qu’une édition virtuelle de l’événement aura lieu cette année, du 11 au 20 septembre.

«C’est avec une grande fierté qu’on présente cette édition virtuelle. La décision d’annuler le Festival cette année a été difficile, mais rapidement, on s’est donné la mission de garder le contact avec les festivaliers. Les gens font partie de notre ADN, ils investissent beaucoup d’énergie, d’argent et de temps pour venir ici», explique Pascal Lafrenière, directeur général du Festival.

Les réactions n’ont pas tardé à fuser sur la page Facebook de l’événement. Si quelques internautes déploraient toujours l’absence d’une édition normale du Festival western, un grand nombre se sont réjouis de pouvoir vivre ce rendez-vous des cowboys et cowgirls, même si ce sera depuis leur salon.

«On a reçu une très grosse dose d’amour. Les gens sont très réactifs et c’est plaisant», souligne M. Lafrenière.

«Best of» des rodéos

À défaut d’avoir la certitude de pouvoir organiser des rodéos aux Grandes estrades l’automne prochain, le public pourra voir ou revoir les meilleurs moments des rodéos présentés l’an dernier.

«Chaque rodéo va être présenté, mais avec un montage très rythmé», explique M. Lafrenière.

Un rodéo sera présenté chaque soir, pendant toute la durée du Festival virtuel.

Les amateurs de danse ne seront pas en reste. La chorégraphe de renommée internationale Guylaine Bourdages offrira des cours en ligne, aidée de plusieurs autres artistes de renommée qu’elle connaît. Ces cours seront donnés principalement les jours de fin de semaine.

Enfin, les adeptes de musique country ne seront pas déçus, puisqu’il sera possible de voir et entendre plusieurs prestations musicales. Après son premier passage sur les planches du Festival l’an dernier, Brett Kissel sera de retour pour une prestation virtuelle, le 18 septembre. L’étoile montante de la scène country n’a apparemment pas été difficile à convaincre de se produire à nouveau pour l’événement.

«Il était vraiment content qu’on le contacte, après l’expérience qu’il a vécue chez nous. Il était vraiment heureux de faire partie de la programmation», confirme Pascal Lafrenière.

Les billets pour ce concert seront en vente à partir du 22 juin, 10 h, sur le site lepointdevente.com. Il s’agit d’ailleurs, fait important, de la seule activité du Festival virtuel pour laquelle il faudra débourser.

D’autres prestations musicales exclusives seront aussi présentées, dont une soirée avec les artistes Phil G. Smith, le Duo Drivin, Britanny Kennel et Phil Lauzon. L’organisation du Festival a également réalisé des captations télévisées impliquant quelques musiciens qui se produisent habituellement sous les chapiteaux.

«L’idée, c’est que les gens puissent vivre l’ambiance du Festival, toutes proportions gardées, chez eux», indique M. Lafrenière.

L’étoile de shérif en vente cet été

La fameuse étoile de shérif qui sert de laissez-passer lors du Festival sera elle aussi présente cet été. Elle sera valide pour la 53e édition de l’événement, du 10 au 19 septembre 2021.

«Beaucoup de gens nous ont dit: ‘‘mettez l’étoile en vente tout de suite, on va l’acheter’’. Et quand je dis beaucoup de gens, on parle de milliers de personnes qui nous ont écrit. Ça fait vraiment plaisir de voir que les gens sont derrière nous, de recevoir cette belle dose de confiance, d’amour et d’affection», s’émeut M. Lafrenière.

L’étoile de shérif sera envoyée par la poste aux personnes qui en feront l’achat.

«Une année difficile»

Même si la vente d’étoiles de shérif permettra de remplir un peu les coffres de l’organisation du Festival, Pascal Lafrenière ne cache pas que l’année à venir sera pénible sur le plan financier. En effet, puisque ladite étoile servira de passeport en 2021, les revenus que sa vente va engendrer seront comptés sur la prochaine année financière. Sans compter que de nombreuses dépenses avaient déjà été engagées en vue de l’édition régulière de 2020. Le Festival devra probablement se résoudre à puiser dans les fonds mis de côté pour d’éventuels projets.

«Ce sera une année difficile. On va perdre beaucoup d’argent. Mais je remercie les paliers de gouvernement, fédéral, provincial et municipal, qui ont été sensibles à notre cause et nous ont donné un coup de main pour passer à travers ça. On a aussi des commanditaires privés qui sont demeurés derrière nous même si cette édition est atypique, comme Desjardins, les Marchés Tradition, Loto-Québec, Hydro-Québec, Ford Canada, Wrangler Network, la SAQ, l’agence BAM et les Producteurs de lait du Québec», indique M. Lafrenière.  

La programmation sera dévoilée sous peu sur la page Facebook du Festival western de Saint-Tite.