Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Les installations surprenantes de Passages insolites sont visibles dans plusieurs endroits du centre-ville.
Les installations surprenantes de Passages insolites sont visibles dans plusieurs endroits du centre-ville.

Un été rempli d’espoir à Culture Trois-Rivières

Kim Alarie
Kim Alarie
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Culture Trois-Rivières n’a pas ménagé efforts et imagination pour concocter une programmation estivale tout en diversité et qui permet de souligner, lentement mais sûrement, le déconfinement.

Si les activités virtuelles avaient pris une grande place dans la saison estivale hors normes de 2020, l’organisme a décidé de miser sur des activités en personne dans le respect des règles qui demeurent en vigueur. Ce savant mélange d’activités intérieures et extérieures est détaillé sur le site, unetecultur3r.com. Sur cette plateforme, il est également possible de classifier la programmation en trois catégories, activité, exposition et spectacle, afin de permettre aux visiteurs de trouver facilement ce qui convient le mieux à leur envie du moment.

Parmi les nombreuses suggestions, il y a des nouveautés qui méritent qu’on s’y arrête. C’est le cas d’Alerte à l’usine: une expérience d’évasion qui se déroulera à Boréalis à compter du 8 juillet. Comme il est mentionné dans le titre, il s’agit d’une activité où les visiteurs devront résoudre des énigmes alors qu’ils seront appelés en remplacement du «shift» de nuit du gardien de sécurité à l’usine CIP. Débrouillardise et logique seront nécessaires pour aller au bout de cette aventure qui est offerte trois fois par jour (15 h, 17 h et 19 h) et réservée aux bulles familiales. Toujours dans l’environnement du musée consacré à l’industrie papetière, la Terrasse au Confluent, attrait majeur de l’endroit, sera également ouverte avec le retour des soirées Jazz et Cie, en mode distanciation évidemment.

Le centre-ville de Trois-Rivières a déjà commencé à prendre des couleurs estivales grâce à des initiatives d’art public aussi intrigantes qu’impressionnantes. Il est impossible de ne pas remarquer les installations du parcours Passages insolites – en tournée à Trois-Rivières, qui a été conçu par EXMURO, art public, parsemées aux quatre coins du centre-ville. C’est cette compagnie qui avait offert le très populaire Humanorium au parc Champlain en 2019. Des visites guidées d’une durée de 75 minutes seront possibles du jeudi au dimanche à raison de trois départs par jour, avec réservation, afin d’en apprendre plus sur ces œuvres grandioses et leurs créateurs.

Les installations surprenantes de Passages insolites sont visibles dans plusieurs endroits du centre-ville. On peut également admirer, sur la rue des Forges, un marquage au sol réalisé par des artistes de l’Atelier Silex.

D’autre part, les talentueux artistes de l’Atelier Silex ont réalisé, dans la zone piétonnière de la rue des Forges, un éclatant marquage au sol qui ne passe pas inaperçu.

Plusieurs œuvres éphémères seront dispersées encore cette année dans les parcs du territoire trifluvien. «Mettre en valeur nos artistes d’ici, c’est important pour nous. Pour le volet des expositions éphémères, c’est plus d’une vingtaine d’artistes qui sont mis à l’honneur un peu partout à travers la ville. Ce qui est intéressant aussi, c’est que ces expositions prennent différentes formes. Certaines vont durer quelques heures voire une journée, d’autres seront là pour quelques jours ou une à deux semaines alors que d’autres seront installées pour plusieurs semaines. C’est ce qu’on aime: être où les gens ne nous attendent pas nécessairement», souligne Nancy Kukovica, directrice générale de Culture Trois-Rivières.

Le retour des séances de Yoga en plein air permettra au public de découvrir plusieurs sites patrimoniaux trifluviens avec une activité des plus relaxantes. L’activité se tiendra tous les lundis à compter du 28 juin pour se terminer le 2 août.

Spectacles en salle

Alors que la salle Thompson et la salle Anaïs-Allard-Rousseau ne seront pas accessibles avant l’automne, Culture Trois-Rivières a transformé cette contrainte en opportunité pour présenter une offre différente au Théâtre du Cégep de Trois-Rivières. «Ça nous permet d’explorer autre chose que d’avoir des spectacles en résidence comme on avait plutôt l’habitude dans les dernières années», souligne Nancy Kukovica. Des spectacles d’Élisabeth Bossé (4 et 5 août), Richardson Zéphir (26 août), Jo Roberge (21 août), Guillaume Pineault (27 août), Mélissa Bédard (7 août), Tire le coyote (16 juillet) et Christian Marc Gendron (28 août), entre autres, sont au programme. Des propositions jeunesse seront aussi présentées ce qui n’est pas habituel dans la programmation estivale généralement composée d’un spectacle en résidence. C’est ce qui permettra aux familles de découvrir le duo clownesque Brotipo (24 juillet) et le spectacle de danse Not Quite Midnight (Cendrillon) (31 juillet).

Les installations surprenantes de Passages insolites sont visibles dans plusieurs endroits du centre-ville. On peut également admirer, sur la rue des Forges, un marquage au sol réalisé par des artistes de l’Atelier Silex.

L’été des collaborations

Avec l’annulation du spectacle du Cirque du Soleil cet été à l’Amphithéâtre Cogeco, il y avait une occasion de collaboration pour les deux organismes. Il sera donc possible de voir QW4RTZ (11 juillet), André-Philippe Gagnon (11-12 et 13 août) et Elvis Experience (14 au 17 juillet) sur la scène extérieure trifluvienne. «C’est ce que nous permet la situation. Il n’y a pas que des mauvais côtés. On regarde les opportunités et ce sont de belles opportunités de collaborer et dès qu’on peut, on le fait. On aura aussi des collaborations avec le FestiVoix et la Biennale internationale d’estampe contemporaine de Trois-Rivières», énumère Mme Kukovica.

Afin de pouvoir profiter de façon optimale de cette programmation, il est préférable de visiter le site unetecultur3r.com. Plusieurs activités, même gratuites, nécessitent une réservation.