Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Guillaume Morrissette
Guillaume Morrissette

Top 3 des meilleurs polars avec Guillaume Morrissette [VIDÉO]

François Houde
François Houde
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
En ces temps de reconfinement total, il est plus pertinent que jamais de s’assurer d‘enrichir ces heures passées à la maison. Nous vous proposons des suggestions culturelles offertes par des artistes de la région pour vous aider à profiter pleinement de ce temps privilégié pour la découverte de l’émotion artistique.

La mariée de corail de Roxanne Bouchard

«C’est un retour de l’enquêteur Moralès après un premier opus de ses enquêtes qui était Nous étions le sel de la mer. Ça se déroule en Gaspésie et à travers mes nombreuses lectures, je n’ai pas vu un autre roman policier dont l’action se situe là-bas. C’est tout simple: tu fermes le livre et tu sens le sel de mer! C’est un drame de mœurs au même titre qu’un drame policier. Roxanne Bouchard a une plume vraiment très intéressante. Le fait que ce soit une auteure québécoise qui situe son action au Québec et qui cherche à s’imprégner de l’environnement où se déroule l’action ne fait qu’ajouter au charme.

La trilogie Red Light de Marie-Ève Bourassa

«Encore une Québécoise qui présente trois petits bouquins dont les titres sont Adieu mignonne, Frères d’infortune et Le sentier des bêtes. Ça se déroule dans le Red Light de Montréal dans les années 1920. C’est le fruit d’une étude approfondie de la réalité de l’époque avec les divers clans qui s’opposaient: les Juifs, les Chinois, la police, etc. Quand tu lis ces livres-là, tu te sens complètement plongé dans le Red Light des années 20 avec la séparation de la rue Dorchester entre le sud et le nord, entre les quartiers riches et les pauvres, etc. C’est un délice à lire.»

La bête intégrale de David Goudreault

L’ouvrage réunit trois romans distincts aux titres suivants: La bête à sa mère, La bête et sa cage et Abattre la bête.

«C’est un style absolument unique en littérature alors que l’auteur met en scène un jeune homme qui a beaucoup de problèmes dans sa tête et qui va entraîner le lecteur entre l’Estrie et Montréal, dans les rues et en prison. Vous ne vous ennuierez pas. C’est vraiment une très bonne lecture.»