Three Days Grace pour le 25e du FestiVoix

Trois-Rivières — À chaque année, à la même période, le cocktail des partenaires met l’eau à la bouche non seulement des invités mais également du public du FestiVoix puisqu’on y fait l’annonce des premiers noms de la programmation de la prochaine édition. Celle de 2018, du 28 juin au 8 juillet, marquera le 25e anniversaire de l’événement et il semble qu’on veuille célébrer de brillante façon puisque le groupe canadien Three Days Grace se produira sur la grande scène le 29 juin.

Pour ceux qui ne seraient pas familiers avec ce groupe de hard rock, qu’il suffise de dire que le quatuor de Norwood, en Ontario a, jusqu’ici, vendu plus de 6 millions d’albums et qu’il a généré quelque 720 millions de vues sur YouTube. Formé de Matt Walst, Brad Walst, Neil Sanderson et Barry Stock, le groupe a vendu près de deux fois plus d’albums que Billy Talent qui avait été le groupe phare de la dernière édition du FestiVoix.

Les noms de quatre autres invités ont été dévoilés mercredi dans le cadre d’un 5 à 7. On a pu apprendre qu’Éric Lapointe sera là le 28 juin, Charlotte Cardin, le 5 juillet, Claude Dubois, le 8 juillet alors que le groupe trifluvien QW4RTZ présentera un spécial gala 25e anniversaire avec ses propres invités, le 4 juillet. Tous se produiront sur la grande scène. D’autres gros noms seront annoncés quelque part en mars a-t-on promis aux 300 invités réunis sur la scène de la salle Thompson.

Cet événement a aussi été l’occasion de faire connaître la chanson thème de l’édition 2018. Il s’agit de Golden Rule du groupe Valaire venu lui-même l’interpréter sur une scène installée spécialement pour l’occasion par-dessus une portion des sièges de la salle de spectacle.

Autre nouvelle: Loto-Québec demeurera partenaire majeur du FestiVoix pour les trois prochaines années. Les passeports et billets journaliers sont d’ores et déjà en vente sur le site du FestiVoix et les amateurs pourront constater qu’on propose également des billets spéciaux à 75 $ pour une zone tout juste devant la scène et pouvant accueillir 200 personnes pour les spectacles de Three Days Grace et d’Éric Lapointe. Il est probable qu’on en délimite une semblable pour un autre spectacle mais on n’a pas dévoilé qui la justifiera. La centaine d’artistes de plus qui se produiront sur la quinzaine de scènes du FestiVoix seront dévoilés graduellement au cours des mois qui nous séparent de l’ouverture de l’événement.


Le président du conseil d’administration Jean Lamarche, à gauche, et le directeur général Thomas Grégoire se préparent à célébrer le quart de siècle d’existence de l’événement qu’ils dirigent.

«Ce sera une édition de fête, clame Thomas Grégoire, directeur général de l’événement, avec des surprises à plusieurs niveaux. Oui, dans la programmation mais aussi dans les aménagements sur le site. Le FestiVoix, c’est 25 ans d’histoire. Toute la communauté trifluvienne y a participé d’une façon ou d’une autre à un moment ou l’autre. Maintenant, l’événement a pris une autre dimension: on accueille les visiteurs de l’extérieur davantage mais je pense que les gens d’ici demeurent très fiers de leur événement. Ce sera donc une édition sous le signe de la fête et du rassemblement tout en demeurant un simple moment de joie partagée sur le bord du fleuve en été.»

Cette édition anniversaire sera certes spéciale aux yeux des organisateurs mais on n’a pas prévu de hausse particulière du budget de programmation autre que la progression annuelle régulière de l’événement dont le budget est passé, mine de rien, de 2,8 millions $ à 3,6 millions $ au cours des trois dernières années. «Et tout ça, précise Thomas Grégoire, en conservant un équilibre financier sans même avoir de déficit accumulé. C’est dire que nous sommes toujours en croissance et nous cherchons à le faire en conservant intactes nos valeurs qui sont diversité, accessibilité et qualité.»

«D’ailleurs, nous nous battons chaque année pour garder le passeport à prix raisonnable. À 43 $ taxes incluses, pour plus de cent spectacles de la qualité de ceux que nous offrons, vous ne trouverez ça nulle part ailleurs au Québec. Ce qui ne nous empêche pas d’améliorer notre programmation et nos infrastructures année après année.»

Parmi les autres éléments de programmation qui restent à être annoncés, il pourrait se trouver un autre spectacle spécial d’anniversaire. «Le 25e, c’est un moment important dans une histoire, alors, on va le fêter! C’est un moment pour se rappeler le passé et se projeter dans l’avenir. À 25 ans, on a la vie devant soi et le FestiVoix en est là aussi. On a encore énormément de choses qu’on veut faire mais comme toujours, nous nous sommes assurés d’avoir une grande diversité dans la programmation. Ce n’est pas que l’argent qui fait la différence quand vient le moment de concocter une programmation mais la volonté qu’on a d’offrir une expérience
complète. Le FestiVoix, c’est la musique mais c’est aussi le quartier historique, le centre-ville, le bord du fleuve et c’est tout ça qu’on met en scène.»