Le programme préparé par le chef Jacques Lacombe sera agrémenté par la présence d’étudiants du Cégep de Trois-Rivières, ce samedi.

Théâtre et musique unis au nom de l’amour

Trois-Rivières — L’OSTR fait une proposition intéressante à l’approche de la Saint-Valentin, autant musicalement qu’artistiquement. L’originalité ne vient pas du fait qu’on présentera des extraits du classique Roméo et Juliette mais du maillage qui en découle. La programmation musicale spécialement concoctée pour l’occasion par Jacques Lacombe sera agrémentée par le travail des étudiants du programme d’Arts, Lettres et communication du Cégep de Trois-Rivières.

Une première collaboration entre les deux institutions qui réjouit le coordonnateur du programme au Cégep, Yves Raymond.

«C’est vraiment une occasion particulière que les étudiants apprécient énormément. Il y a une expérience importante pour eux au niveau du jeu, de l’implication et du processus de travail car travailler avec la musique symphonique représente un beau défi. On n’a pas encore répété avec les musiciens mais ça viendra cette semaine. Jusqu’à maintenant on utilisait un enregistrement. Quand on va avoir les 65 musiciens dans le jeu avec nous, c’est là que les étudiants vont prendre la mesure de l’événement», expose-t-il tout en soulignant l’impact positif que cette collaboration aura sur le programme préuniversitaire.

Ce sont 11 étudiants finissants du programme qui sont impliqués dans ce spectacle. «On a mis énormément d’heures. Parmi les défis, c’était de jouer avec la coordination musicale, parce que ça implique une façon de jouer qui est un peu en retrait. J’ai passé mon temps à dire aux étudiants que la vedette du spectacle, c’est l’Orchestre symphonique. Ce que j’ai essayé de faire faire aux comédiens et aux comédiennes c’est de donner vie aux personnages qui sont suggérés, suscités par la musique et de raconter cette histoire-là avec des mots en plus de ce qu’exprime déjà la musique. Il faut faire passer le plus d’émotions possible dans le très peu de texte qu’on a. En fait, 35 minutes, sur une pièce de trois heures et demi...», laisse-t-il tomber en riant réitérant que comme l’histoire est déjà bien connue, la tâche est de rendre ces 35 minutes le plus vivantes possible.

Au niveau musical trois pièces seront présentées durant cette soirée. En ouverture, The Walk to the Paradise Garden par Frederick Delius suivie de Roméo et Juliette: ouverture fantaisie de Piotr Ilyitch Tchaïkovski. C’est au retour de la pause qu’entreront en scène les étudiants du Cégep sur la pièce Roméo et Juliette de Sergueï Prokofiev. L’OSTR pourra également compter sur le travail des stagiaires du Conservatoire de musique de Trois-Rivières pour ce spectacle qui se déroulera ce samedi à la salle Thompson.