C’est dans une ambiance festive que le Théâtre des Nouveaux Compagnons a dévoilé la programmation théâtrale de sa 100e année d’existence sous le thème de la mer. La photo nous montre à gauche, le responsable des communications du TNC Benoît Pruneau et Denys Kane, administrateur du conseil d’administration de l’organisme.

Théâtre des Nouveaux Compagnons: le vent dans les voiles

Trois-Rivières — Il y a un bon moment déjà qu’on la voit poindre dans le lointain horizon mais cette fois, on aborde véritablement la 100e saison du Théâtre des Nouveaux Compagnons. Cette saison événement sera marquée par plusieurs activités, essentiellement concentrée en 2020 année du centième anniversaire de la naissance de la troupe, mais également par une saison théâtrale de trois temps.

On doit à Adamo Ionata le choix des trois pièces et il ne s’est pas donné la tâche facile en s’imposant des contraintes préalables à la sélection. Il voulait des œuvres québécoises toutes placées sous le thème de l’eau. «En abordant ses 100 ans, le Théâtre des Nouveaux Compagnons se donne un nouveau souffle et on y constate un vent de fraîcheur qui nous mène vers de nouvelles choses, explique-t-il. D’où cette thématique maritime qui s’impose du début à la fin de la saison.»

Au programme, donc, la comédie L’aventure de l’Espadon de Stéphane Hogue en novembre dans une mise en scène de Martin Malenfant. Suivra, en janvier 2020, La traverse de Corinne Sévigny-Lévesque mise en scène par Annie Trudel et Lucie Trudeau, secondées par Gabriel Lacoursière. Finalement, au mois de mars, c’est le drame Le passage de l’Indiana de Normand Chaurette qui sera joué au TNC. L’identité du metteur en scène sera dévoilée plus tard.

«Ce qui m’accroche dans une pièce, c’est la beauté des personnages et le style d’écriture qui est un aspect qui me touche beaucoup, de commenter le directeur artistique. Dans le cas des trois pièces au programme, ce sont toutes des œuvres que je connaissais déjà et qui nous présentent des auteurs de la relève aussi bien que des gens établis. Je voulais faire rire les gens avec une franche comédie mais aussi une pièce plus touchante, La traverse, qui est une pièce à souvenirs alors que Le passage de l’Indiana est quelque chose de plus dramatique et qui porte à réfléchir.»

«Il s’agit de choix bien personnels faits avec le cœur. Ce sont des pièces que j’aime beaucoup, qui me parlent soit parce que je les ai vues, soit parce que je les ai jouées. Le TNC m’a donné comme mandat d’élaborer une saison qui va plaire au public; on veut attirer du monde dans nos salles. Je voulais aussi quelque chose de nouveau qui puisse rejoindre un public plus jeune. Avec L’aventure de l’Espadon, on retrouvera 38 comédiens dont beaucoup de nouveaux visages. Ça amène une nouveauté très réjouissante.»

Nouveauté cette saison, les représentations en soirée débuteront à 19 h 30 et toutes les pièces seront présentées à la salle Anaïs-Allard-Rousseau. Pour les pièces de novembre et avril, la dernière représentation aura lieu le samedi à 16 h.

Centenaire

Évènement aussi prestigieux et exceptionnel que le centenaire d’une troupe de théâtre dans une ville comme Trois-Rivières ne doit évidemment pas passer inaperçu et les Nouveaux Compagnons ont déjà plusieurs projets en marche. Le public sera convié à des lectures publiques au cours de 2020. Une exposition retraçant le centenaire de la plus vieille troupe de théâtre francophone au Canada, et probablement en Amérique, sera présentée en collaboration avec le Musée Frédéric Janssoone. De plus, un spectacle rétrospectif à grand déploiement sera créé sur mesure pour célébrer cet anniversaire avec Patric Saucier à la mise en scène.

Par ailleurs, Nicole Poisson-Trudel planche présentement sur un livre retraçant les 50 dernières années des Nouveaux Compagnons, bouquin qui constituera une suite à celui qu’avait rédigé son propre père, Louis-Philippe Poisson, sur les premiers 50 ans de la troupe. Un documentaire réalisé par Pierre Saint-Yves sera également produit pour raconter l’histoire de la troupe. Les organisateurs sont toutefois toujours à la recherche de nouveaux projets, de bénévoles ainsi que de partenaires financiers pour mettre sur pieds d’autres activités qui viendront donner de l’ampleur aux célébrations de 2020.