Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La chanteuse Anik St-Pierre
La chanteuse Anik St-Pierre

The Voice: l'aventure se poursuit pour Anik St-Pierre [VIDÉO]

Matthieu Max-Gessler
Matthieu Max-Gessler
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
La Shawiniganaise Anik St-Pierre a survécu de justesse aux duels présentés samedi à l'émission The Voice à la télévision française. Si son coach lui a préféré son adversaire, elle a été récupérée par une autre coach, Amel Bent, ce qui pourrait lui permettre d'accéder à la ronde suivante, dans quelques semaines.

Anik St-Pierre et Arthur ouvraient le bal des duels (appelés ''battles'' en France), samedi. Ils s'affrontaient sur la chanson Under Pressure écrite par Queen et David Bowie. Bien qu'il n'ait pas tari d'éloges sur le talent d'Anik, le coach Marc Lavoine a finalement retenu Arthur.

«J'étais vraiment contente pour Arthur, ça va être un des plus grands moments de ma vie. On a créé une belle complicité, on s'est aidé. J'ai vu dans son visage qu'il était content, même s'il était déçu pour moi», raconte Anik.

La seule Québécoise à l'émission a toutefois été surprise par la coach Amel Bent, qui a fait retentir son témoin sonore pour la «voler» à Marc Lavoine.

«Quand j'ai entendu le ''buzzer'', les jambes m'ont flanché. Je me suis retrouvée par terre, en petit bonhomme, en larmes. Et Amel a dit: ''il ne peut pas y avoir The Voice sans Anik''», relate cette dernière.

Anik St-Pierre a donc rejoint les sièges réservés aux candidats récupérés par d'autres coachs, à l'arrière du plateau. Comme les deux autres personnes qui occupent aussi un de ces sièges, elle demeure toutefois sur la sellette. En effet, si Amel Bent choisit un autre candidat à réchapper d'ici la fin des duels, elle devra lui céder sa place et quitter l'émission.

«Dans mon cas, il y avait déjà quelqu'un d'assis dans le siège, Alexis. Parce qu'elle (Amel) m'a volée, il devait partir. Ç'a été une autre émotion forte à vivre, de voir que j'éjectais quelqu'un, ça m'a attristée. Je lui ai dit que je m'excusais, mais il m'a pris par les épaules et m'a dit: ''je veux que tu te rendes loin pour nous deux''», raconte la Shawiniganaise.

L'émission de samedi soir s'est par ailleurs terminée sur un suspense, puisqu'un des coachs a fait retentir son témoin pour sauver un autre candidat... mais sans laisser le temps aux téléspectateurs de savoir qui s'est prévalu de ce droit. Il faudra regarder les prochaines émissions, alors que se poursuivront les duels, la semaine prochaine, pour savoir si Anik se rendra jusqu'à l'étape du K.O. Au terme de celle-ci, chaque coach devra éliminer la moitié des sept ou huit candidats de leur équipe.

Il est possible de suivre le parcours d'Anik St-Pierre sur sa page Facebook mise sur pied pour l'émission. On peut également retrouver ses performances lors de son audition à l'aveugle et prochainement, lors de son duel, sur YouTube.