Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L’annonce par le ministère de la Culture et des Communications du Québec de la remise d’une subvention de 5,3 M$ vendredi lance la concrétisation du projet de Fabrique de théâtre insolite pour les Sages Fous.
L’annonce par le ministère de la Culture et des Communications du Québec de la remise d’une subvention de 5,3 M$ vendredi lance la concrétisation du projet de Fabrique de théâtre insolite pour les Sages Fous.

Subvention de 5,3 M$ pour les Sages Fous

François Houde
François Houde
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Le ministère de la Culture et des Communications a annoncé vendredi l’octroi d’une aide financière de 5,3 millions de dollars à la troupe de théâtre Les Sages Fous pour la réalisation de leur projet de restauration et de conservation du bâtiment patrimonial incluant l’Église St. James et le couvent des Récollets sur la rue des Ursulines.

L’annonce n’est pas une surprise à proprement parler puisqu’une entente de principe avait été conclue et annoncée en juillet 2020. La nouvelle annonce permet cependant la mise en marche du projet de Fabrique de théâtre insolite par lequel on va transformer l’intérieur de l’église St. James pour en faire un lieu de diffusion en plus d’aménager loges, résidence d’artistes, bureaux pour la troupe ainsi qu’une salle multifonctionnelle pour l’accueil de conférences, rencontres, spectacles, etc. à l’intérieur du bâtiment adjacent.

Si les échéanciers sont respectés, le chantier devrait débuter en mars 2022 pour se terminer à la fin de l’année. Les Sages Fous estiment être en mesure de procéder à la grande ouverture quelque part au début de 2023, mais conscients qu’un projet de cette envergure peut connaître des retards, on parle d’une ouverture officielle à l’été 2023.

La prochaine étape du projet consiste à élaborer les plans et devis pour aller en appel d’offre au cours de l’hiver prochain pour dénicher l’entrepreneur qui aura la responsabilité des travaux. Dans ce dossier, les Sages Fous travaillent avec la firme d’architectes montréalaise Chevalier Morales à qui on doit notamment les plans de la spectaculaire Maison de la littérature de Québec.

South Miller, directrice artistique des Sages Fous a accueilli l’annonce de vendredi avec un enthousiasme non dissimulé. «C’est une fabuleuse nouvelle! Ainsi, on est assurés de ne pas faire le projet à moitié. On va le réaliser exactement à la hauteur de nos attentes et à la hauteur de ce que méritent ces bâtiments exceptionnels. Il s’agit d’une œuvre patrimoniale d’une grande importance qu’on va respecter. Au lieu de monter un très grand projet qu’on n’aurait réalisé qu’à moitié, on a choisi de monter un projet plus modeste, mais qu’on va réaliser intégralement.»

«On va avoir exactement les équipements dont on a besoin pour faire rayonner notre projet de Fabrique de théâtre insolite comme on le souhaite. La salle va être adaptée aux spectacles qu’on va y présenter et l’accueil des artistes en résidence va être impeccable également.»

«Le temps entre une entente de principe et le versement de la subvention peut être parfois très long et c’est pourquoi nous sommes heureux que l’annonce arrive maintenant. Ça signifie pour nous qu’on devrait être en mesure de respecter nos échéanciers. À partir de maintenant, on va pouvoir vraiment planifier. Mine de rien, 2023 s’en vient rapidement.»

Plutôt que de retarder le projet, il semble que la pandémie l’a peut-être favorisé dans la mesure où les Sages Fous ont été contraints d’annuler une tournée internationale en 2020 si bien qu’ils ont pu se consacrer à leur projet de Fabrique de Théâtre insolite, ce qui a permis de faire avancer le dossier.

Par voie de communiqué, la ministre de la Culture et des Communications Nathalie Roy a commenté la nouvelle ainsi: «En investissant 5,3 M$ dans le lieu culturel des Sages Fous, notre gouvernement contribue non seulement à la protection et à la mise en valeur d’un site patrimonial, mais également à la relance culturelle, économique et touristique de Trois-Rivières. Je félicite les Sages Fous pour ce projet de transformation qui marque la renaissance de magnifiques bâtiments en des lieux culturels modernes, conviviaux et attrayants.»

Pour sa part, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, souligne qu’un tel investissement permettra à la troupe de maintenir et de développer un pôle de création unique dans le vieux Trois-Rivières. «Créatrice de spectacles audacieux qui ont émerveillé les foules dans plus de 28 pays et 200 festivals de théâtre, cette compagnie démontre un engagement entier dans le rayonnement de la Mauricie et nous devons en être très fiers. Je souhaite le meilleur des succès à ce projet porteur pour la vitalité culturelle régionale».

Pendant la période des travaux, la troupe trifluvienne sera en mesure de consacrer un peu de temps à la création, mais la supervision du chantier demeurera une priorité. «Nous sommes émus de pouvoir occuper des locaux aussi exceptionnels et comme nous avons un profond amour pour le patrimoine, nous allons assurer un suivi serré pour être sûrs que les travaux respectent scrupuleusement les plans et que tout soit réalisé comme on le souhaite», de laisser entendre la directrice artistique.

Les Sages Fous vont élaborer une programmation normale de spectacles entre septembre et novembre prochains avant de cesser les activités le temps des rénovations. Cela dit, on prévoit mettre sur pied une formule de spectacles ambulants intitulé L’insolite mobile avec laquelle ils pourront aller à la rencontre de leur public un peu partout dans la région en 2022.

Avec la collaboration de Marc Rochette