Le Memphis Cabaret reprendra officiellement ses activités le 10 juillet prochain.
Le Memphis Cabaret reprendra officiellement ses activités le 10 juillet prochain.

Spectacles virtuels: la formule s’impose

TROIS-RIVIÈRES — Dans une volonté de ramener l’industrie du spectacle à la vie, la présentation de spectacles virtuels a pris une certaine ampleur au cours des dernières semaines et la tendance se poursuit.

Le Cabaret Memphis de Trois-Rivières a pris l’initiative dans la région en offrant, dès le 21 mai dernier, une version virtuelle de son spectacle Sur la route de Memphis. La formule avait connu un beau succès alors que près de 500 amateurs avaient payé le billet au coût de 20$. Martin Fontaine a poursuivi la formule selon son plan initial en présentant d’autres prestations virtuelles les 2 et 14 juin et il reprend le collier ce vendredi 3 juillet en offrant une version de A Ray of Light, consacré au répertoire de Ray Charles, aux amateurs.

Les deux prestations de juin ont connu un peu moins de succès que la première alors qu’environ 300 personnes ont acheté leur billet. «On a noté une certaine diminution mais le noyau des fidèles est resté au poste, d’indiquer Martin Fontaine. On comprend qu’il s’est mis à faire beau et que les gens ont commencé à s’adonner à d’autres activités alors, il était plus difficile de les rejoindre mais on est contents du résultat.»

«On a mis sur pied de grosses productions dans les circonstances: on a des animateurs, plusieurs musiciens, cinq caméras pour capter le tout, etc. Ça a l’avantage de nous faire une belle banque d’extraits vidéos qui vont nous servir dans le futur en complément de nos spectacles sur scène. Je peux très bien imaginer qu’on diffuse des extraits de spectacles sur Internet et qu’on montre des facettes de nos spectacles en salle que les spectateurs dans la salle ne peuvent pas voir comme le travail en coulisses ou des montages spéciaux, par exemple. Pour les gens qui habitent hors de la région, des extraits de spectacle peuvent constituer un bon incitatif pour venir nous voir en direct.»

Le promoteur est suffisamment satisfait de la formule mise en place pour explorer de nouveaux territoires. Aux quatre spectacles initialement prévus, il en rajoute un autre, le 7 août, pour lequel il a laissé carte blanche à sa fille Gabrielle pour ce qui est du contenu. «Elle est une mordue des comédies musicales et a décidé de monter une version de All Shook Up qui avait été présentée à Broadway. Ça va se faire sous forme de lecture à l’italienne avec une dizaine d’interprètes dans une formule piano-voix.»

Cette première incursion dans l’univers de la comédie musicale pourrait mener vers la production d’une version adaptée de cette comédie musicale sur la scène du Memphis Cabaret dans les mois à venir sous le titre de Complètement shaky!.

D’ici là, le cabaret de la rue des Forges reprendra officiellement ses activités dès le 10 juillet avec le retour des soupers-spectacles en présentiel. «On reprend le collier, dit Martin Fontaine. Seulement, pour respecter les normes sanitaires instaurées, on va limiter notre jauge à une cinquantaine de spectateurs en s’assurant de conserver les deux mètres de distance entre les tables.»

Ces soupers-spectacles seront présentés les vendredis et samedis jusqu’au 3 août avec The Singing Pianos, un duo de pianistes avec leur numéro de variétés auquel participera Martin Fontaine comme interprète pour quelques chansons. Par ailleurs, la terrasse extérieure du Memphis Cabaret sera ouverte cet été et elle sera animée pour offrir un peu de divertissement aux promeneurs sur une rue des Forges piétonnière pour l’été. Les billets pour les prochaines prestations virtuelles tout comme pour les soupers-spectacles en direct sont en vente sur le site Internet du Memphis Cabaret.

Réseau Centre

Autre initiative pour rejoindre le public à la maison, le Réseau Centre, un organisme réunissant 17 diffuseurs incluant Diffusion Plein Sud, Culture Trois-Rivières, Culture Shawinigan et la Corporation de développement des arts et de la culture de La Tuque et le Théâtre Belcourt de Baie-du-Febvre, a présenté le 20 juin dernier un spectacle inédit du groupe mauricien Bears of Legend dont la captation a été faite au Moulin Michel de Bécancour, secteur Gentilly. L’événement a connu un beau succès avec 516 billets vendus. Un résultat très satisfaisant pour la directrice du réseau Brigitte Messier. «C’est un niveau de vente assez impressionnant qui nous satisfait pleinement. C’était comme un projet-pilote parce qu’on veut présenter une série de cinq de ces spectacles d’ici la mi-septembre.»

«Si on compare avec d’autres initiatives du même genre, ce sont de très bons résultats. On sait que la vente de spectacles en ligne constitue un tout autre marché qu’on ne connaît pas encore mais c’est une initiative qu’on a prise en attendant de retrouver la formule traditionnelle des spectacles en salle.»

Les responsables en sont encore à élaborer le contenu des quatre prochains spectacles qui auront lieu dans différentes salles parmi les membres du réseau. «La représentation au Moulin Michel s’est faite sans anicroche technique et a constitué un bon barème pour les spectacles suivants. Le lieu se prêtait très bien au genre musical et les ingrédients étaient réunis pour une réussite.»