Le jeune humoriste d’origine trifluvienne Francis Savard organise deux soirées d’humour qui seront présentées au café-bar Le Zénob les 12 et 26 février.

Soirées d’humour au Zénob

TROIS-RIVIÈRES — Deux soirées d’humour ont été inscrites au calendrier du café-bar Le Zénob les 12 et 26 février. Si elles connaissent du succès, elles pourraient devenir un élément récurrent dans cet établissement du centre-ville.

On doit l’initiative à un jeune humoriste d’origine trifluvienne, Francis Savard, qui anime déjà des événements du genre à Drummondville. «Comme je vais dans plusieurs soirées d’humour de style Open mic qu’on voit un peu partout au Québec, j’ai pu constater qu’on y rencontre beaucoup d’humoristes de la relève de Trois-Rivières qui regrettent qu’il n’y en ait pas chez eux. J’ai offert la chose à plusieurs établissements et Le Zénob a accepté de tenter le coup.»

Le principe de ces soirées c’est que des humoristes s’inscrivent auprès de Francis Savard sur la page Facebook Le Zenob en humour Open mic. «Je choisis sept humoristes et chacun est appelé à faire un numéro d’une durée entre 5 et 10 minutes. La soirée se déroulera entre 19 h et 22 h. J’ai même Reda Benoussaoui, un humoriste de la relève montréalaise en pleine ascension, qui va être là le 12. J’ai programmé mes deux soirées en une heure à peine après avoir annoncé la soirée mais surtout, j’ai au moins une trentaine de personnes sur la liste d’attente. Ça suscite énormément d’intérêt.»

Le succès public de l’événement décidera de son sort. Si tout va comme le prévoit Francis Savard, l’événement reviendrait au moins une fois par mois, un mercredi, au Zénob. «Pour l’instant, on fait un essai avec deux dates mais je vais travailler fort pour que ça s’installe deux fois par mois. Ça va dépendre de l’assistance mais comme chaque humoriste vient avec des amis, la plupart du temps, je suis confiant de remplir la place. Ça marche fort partout au Québec, incluant dans des marchés de moindre envergure comme Drummondville. Je ne vois pas pourquoi ça ne marcherait pas aussi bien à Trois-Rivières.»

Pour simplement couvrir les coûts liés à la promotion de l’événement, on demandera 3 $ par personne à l’entrée.