De gauche à droite: le directeur général du Shawicon 2020 Nino Mancuso et le président d’honneur Denis Talbot en compagnie d’un certain Darth Vader.

Shawicon: plus gros, plus grand et plus populaire

Shawinigan — La 5e édition du Shawicon, qui sera présentée les 1er et 2 février 2020, démontre à plusieurs égards que l’événement est non seulement bien implanté à Shawinigan mais qu’il est appelé à se développer au cours des années à venir.

Un élément de nouveauté est, à ce titre, très éloquent: le déménagement à Espace Shawinigan qui s’impose devant le manque d’espace au DIGIHUB où le Shawicon était présenté l’an dernier. Espace de manœuvre pour les invités, les participants et le public, certes, mais surtout espace pour le stationnement. L’an dernier, les quelque 1750 visiteurs ont eu quelques difficultés à trouver l’espace pour laisser leur voiture et comme en 2020, les organisateurs visent à atteindre le chiffre des 2000 personnes, un changement de site s’imposait.

On conserve cependant le principe d’un événement se conjuguant sur deux journées pour le grand public alors que les portes s’ouvriront à 10 h le samedi pour se fermer à 19 h et que le dimanche, le Shawicon débutera à 10 h pour se clore à 17 h. 

L’événement manquerait de son habituel panache sans des invités de marque. On a misé sur la présidence d’honneur confiée à Denis Talbot mais également sur la présence de François Pérusse et de Jérémie Larouche auxquels s’ajoute Mike Quinn, un acteur britannique qui a interprété le rôle de Nien Nunb dans quatre épisodes de la saga des Star Wars. Il est également un marionnettiste très connu ayant travaillé sur des épisodes de Star Wars de même qu’avec le célèbre Jim Henson sur plusieurs productions. Ces invités vont prononcer des conférences en plus de rencontrer les visiteurs. 

L’essentiel concours de costumes aura évidemment lieu avec sa trentaine de participants en fin d’après-midi le samedi. Les inscriptions sont d’ailleurs présentement ouvertes sur le site web de l’événement (www.shawicon.ca). Par ailleurs, de nombreux groupes ont déjà confirmé leur participation comme la Garnison de la Forteresse impériale, la 501e Légion, M. Reptile avec son zoo mobile, des groupes de Vikings, le club de combat médiéval ou les Fils de Laviolette qui offriront des démonstrations de combats médiévaux avec de véritables armes et armures. 

Évidemment, une place importante sera faite aux jeux de table ou jeux vidéo. L’agrandissement de l’espace disponible permettra non seulement d’accueillir au-delà de 55 marchands dont plusieurs nouveaux mais il fera en sorte qu’on pourra installer des décors plus imposants pour la prise de photos comme celui de Star Wars qui mesurera plus de 20 pieds. Plus spectaculaire encore, on présentera la célèbre voiture Delorean du film Back to the Future dans laquelle les visiteurs pourront prendre place. «Il y a longtemps qu’on souhaitait le faire et enfin, cette année, on a l’espace», clamait fièrement le directeur général Nino Mancuso en conférence de presse. 

Il convient également de spécifier que grâce au programme de médiation culturelle de Culture Shawinigan, près de 500 jeunes de diverses écoles du territoire y passeront la journée de vendredi et qu’ils auront droit à une conférence de l’Académie eSport sur la cyberdépendance. 

La présence de Denis Talbot implique une nouveauté qui va ravir les fans de jeux en ligne puisqu’on installera un studio de télé complet sur le site pour assurer une diffusion en provenance de l’événement en direct sur le web. 

«L’espace agrandi va faire une grande différence parce qu’il va nous permettre de nouvelles choses impossibles dans le passé, a expliqué Nino Mancuso. Par exemple, on va avoir une arène de combat de 18 pieds par 18 dans laquelle des spécialistes de combats médiévaux avec armures et armes véritables vont s’affronter. Globalement, ça va être notre plus grosse édition depuis nos débuts et de loin! J’ai très confiance qu’on va atteindre un chiffre d’assistance au-delà de 2000 personnes. Ce qui est particulièrement intéressant, c’est que nos sondages des années antérieures confirment qu’un peu moins de 50 % des visiteurs viennent de la région et donc, les autres proviennent de l’extérieur avec les retombées économiques que ça entraîne.»

Dans le cadre de ses fonctions, Nino Mancuso est amené à visiter les événements de ce genre un peu partout. Non seulement y puise-t-il des idées mais il est à même de constater ce qui plaît à cette clientèle particulière. «C’est une des raisons pour lesquelles on est allé chercher François Pérusse puisque j’ai pu constater qu’il est extrêmement populaire dans ce genre de conventions. L’espace supplémentaire sur lequel on peut désormais compter nous permet de nous projeter dans l’avenir en sachant que nous aurons toute la place nécessaire pour se développer davantage. Dans notre tête, le Shawicon est là pour plusieurs années à venir et il va continuer de prendre de l’ampleur. C’est fou parce que quand je me suis lancé là-dedans il y a cinq ans, je n’avais aucune idée de ce que ça pourrait devenir et on se retrouve cinq ans plus tard avec un événement dont je suis extrêmement fier.»

À ses yeux, l’arrivée de la diffusion de l’événement à travers le format du Podcast constitue une innovation majeure puisqu’elle permettra de rejoindre une clientèle qui sort peu. «C’est une clientèle cible auprès de laquelle on va se faire connaître et on va essayer de leur donner le goût de venir vivre l’événement en personne.»