Salut Trois-Rivières!

Martin Vachon présente son spectacle à la salle Anaïs-Allard-Rousseau les 10-11, 17-18 et 24-25 août prochains. L'humoriste tiendra une chronique en collaboration spéciale dans Le Nouvelliste les trois prochains vendredis. Il nous propose une immersion sur sa vie trifluvienne.

Très content de débarquer chez vous pour l’été avec mon premier one-man-show, 1er rendez-vous: mensonges et séduction!

Je me présente pour ceux qui ne me connaissent pas vraiment: Martin Vachon, humoriste, comédien, 34 ans, Gémeaux, droitier, Gryffondor, mon NIP est le 874**...

La plupart d’entre vous me connaissent sûrement davantage pour mes rôles à la télé en tant que comédien, que ce soit avec Bruce dans Mémoires Vives ou pour mon rôle dans Cheval-Serpent... Calmez-vous, je ne joue pas un danseur, je suis le DJ! Haha! J’ai auditionné pour un rôle de danseur, mais ça n’a pas fonctionné... ils m’ont dit qu’il me manquait un «petit» quelque chose... Pour plus de détails sur mon audition de danseur nu, il faudra venir voir mon spectacle! (Avez-vous vu ça la twist marketing que je viens de faire?)

Sinon quoi dire de plus pour me présenter… je suis également un papa! J’ai un petit garçon qui se nomme Liam qui a eu deux ans cette semaine. Il est en pleine période du «terrible two»... donc je suis VRAIMENT content de venir passer le mois d’août avec vous!

Quand on m’a proposé d’être en résidence à la salle Anaïs-Allard-Rousseau, j’ai immédiatement dit oui. J’ai une belle histoire d’amour avec votre ville. À mes débuts en humour, j’ai animé pendant un an une soirée d’humour au bar le Manchester. C’est là que tout a commencé pour moi, donc je suis très content de revenir faire des blagues à Trois-Rivières, mais devant des gens un peu plus à jeun...

Je suis aussi venu régulièrement sur les planches de la magnifique salle J.-Antonio-Thompson, que ce soit pour la comédie Ma première fois dans laquelle je jouais ou en première partie du spectacle de Peter MacLeod... et j’ai été ébloui chaque fois par la beauté de cette salle. C’est sans contredit une des plus belles salles au Québec. C’est comme jouer à l’époque de la Renaissance, mais sans le risque de mourir du scorbut!

Mais vu que je suis dans votre ville pour près d’un mois (c’est-à-dire les 10-11, 17-18 et 24-25 août), je veux apprendre à connaître encore mieux Trois-Rivières, car il y a des limites à ce que Wikipédia peut nous enseigner... C’est beau de savoir que Trois-Rivières a été fondée le 4 juillet 1634 et que le commerce représente 9,2 % du PIB de la ville... mais c’est pas ça qui va me laisser des souvenirs impérissables!

Je veux connaître le vrai Trois-Rivières... Donc écrivez-moi sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter) pour me suggérer des endroits à découvrir: restos, cafés, parcs, etc. J’irai les essayer et je vous en parlerai dans mes prochaines chroniques. Je veux vivre l’expérience totale, faites de moi un vrai Trifluvien!

À la semaine prochaine (oh, et si vous me croisez dans la rue, n’hésitez pas à venir me saluer!),

Martin, futur Trifluvien.