Pour ces responsables des institutions muséales, cette date hâtive a constitué une heureuse surprise.
Pour ces responsables des institutions muséales, cette date hâtive a constitué une heureuse surprise.

Réouverture des musées: une excellente nouvelle

TROIS-RIVIÈRES — C’est avec une unanime satisfaction que les intervenants que Le Nouvelliste a rejoints ont accueilli l’annonce de la ministre de la Culture et des Communications Nathalie Roy à l’effet que les musées pourraient rouvrir à partir du 29 mai.

Pour ces responsables des institutions muséales, cette date hâtive a constitué une heureuse surprise. De là à définir une date ferme de réouverture, il y a un pas qu’on ne peut franchir pour l’instant. «Il va falloir attendre la semaine prochaine avant d’être en mesure de se prononcer, indique Marie-Andrée Levasseur, directrice des arts visuels à Culture Trois-Rivières. Il va falloir évaluer les délais nécessaires pour la mise en place des mesures sanitaires et l’organisation particulière à chaque endroit que chapeaute Culture Trois-Rivières.»

«La ministre a dit que l’ouverture allait se faire à partir du 29 mai; à chacun de voir ce que ça implique. On verra dès le début de la semaine prochaine comment on va procéder.»

Du côté du Musée POP, il est aussi trop tôt pour fixer une date de réouverture. «On ne pense pas que ce soit dans une semaine, estime la responsable des communications Claire Plourde. Je pense qu’un horizon d’au moins deux semaines est plus plausible. Il va falloir d’abord prendre connaissance du guide de mesures sanitaires et les mettre en place.»

Dans le cas de la Cité de l’énergie, elle ne devait ouvrir que le 13 juin. «On va en savoir plus après les premières rencontres du comité de relance la semaine prochaine, indique sa directrice générale Sandie Letendre, mais il est plus réaliste de penser à une ouverture plutôt vers la fin juin. L’annonce est très encourageante non seulement pour nous mais pour tout le milieu culturel régional puisque certains secteurs reprennent enfin leurs activités.»

C’est peut-être le Musée des Ursulines qui sera en mesure d’ouvrir ses portes le plus tôt. «Nous avons déjà notre équipe de guides qui a été formée et on va commencer à mettre les choses en place dès lundi, dit sa directrice Josée Grandmont. Je pense qu’il faut penser à environ deux semaines avant d’être prêts à fonctionner parce qu’il faut bien former le personnel aux nouvelles mesures sanitaires. On veut aussi commencer au début d’une semaine pour avoir quelques jours avec moins d’achalandage pour roder le travail. Il reste que c’est une excellente nouvelle.»