Rénovation du Centre des arts de Shawinigan: un dossier à long terme

Trois-Rivières — Bien qu’à la Ville de Shawinigan on maintient qu’il s’agit d’un dossier à long terme, le projet de rénovation du Centre des arts est bel et bien sur les rails et Culture Shawinigan a confié à Gilles Dessureault le mandat de piloter le dossier.

En avril dernier, le maire Michel Angers avait laissé entendre que la rénovation du Centre des arts, devenue nécessaire après 50 ans d’existence, ou peut-être même la construction d’une nouvelle salle de spectacle à Shawinigan pour le remplacer constituait une priorité, mais parmi de nombreuses autres. Que Gilles Dessureault ait été mandaté par Culture Shawinigan pour élaborer le dossier ne change rien à la chose. «En fait, c’est une exigence du ministère de la Culture que d’avoir une résolution en bonne et due forme basée sur un dossier impliquant une analyse en profondeur de la situation et des recommandations basées sur cette étude, indique le premier magistrat. On est heureux que quelqu’un ait été mandaté par Culture Shawinigan pour le faire, mais il faut bien être conscient que ça demeure un projet à long terme.»

«On a présentement une bâtisse qui est bonne, mais qui a besoin de rénovations pour être conforme aux besoins actuels. Il faut donc faire une analyse globale de la situation avant de prendre position sur la nature même du projet. Ça pourrait être des rénovations ou peut-être même une nouvelle construction; on verra. Ce qui est sûr c’est que la culture est importante pour une ville comme Shawinigan et que ça nous prend de bonnes infrastructures pour la diffuser.»

Gilles Dessureault se retrouve là encore dans un domaine qui lui est très familier, lui qui a été impliqué dans plusieurs projets du genre au cours des vingt dernières années. «J’ai été dix ans à Joliette, indique-t-il, deux ans à Victoriaville pour relancer Diffusion Momentum et j’y ai accompagné la Ville dans les premiers temps de la construction de la nouvelle salle de spectacle Le Carré 150. C’est moi qui assurais le lien avec le ministère de la Culture, notamment. Par ailleurs, j’ai travaillé à la construction du Cabaret BMO à Sainte-Thérèse ainsi qu’à la rénovation du Théâtre Lionel-Groulx sans compter qu’à Joliette, on a transformé la salle de spectacle en salle multifonctionnelle pendant mon mandat comme directeur général du Centre culturel. Je me sens donc très à l’aise de piloter le dossier de la rénovation du Centre des arts.»

«On n’en est qu’au début dans ce dossier. C’est un projet qui demande du temps: il y a une démarche à suivre à laquelle on ne peut pas déroger et on doit faire se succéder les étapes nécessaires dans le plus court laps de temps possible. La première chose à déterminer, c’est de savoir si on parle d’une rénovation ou de la construction d’une nouvelle salle. Il faut d’abord procéder à des études et c’est l’étape dans laquelle nous nous trouvons à l’heure actuelle. On ne va avoir une réponse à cette première question que dans quelques mois.»