Plus rayonnante que jamais, Nathalie Simard se prépare à vivre un automne flamboyant.

Refaire connaissance avec Nathalie Simard

MONTRÉAL — À tout juste 50 ans, Nathalie Simard entreprend une nouvelle étape de sa vie de femme et de chanteuse. Ces derniers temps, on remarque de plus en plus sa présence à la télévision. Plus rayonnante que jamais, elle se prépare à vivre un automne flamboyant.

Invitée à En direct de l’univers, on redécouvre la petite fille qui a charmé des générations d’enfants. Puis, à l’adolescence, la toute jeune fille du Village de Nathalie a poursuivi sur sa lancée et capté l’attention de près d’un million de téléspectateurs. Avec René, son grand frère, les deux enfants issus de l’île d’Orléans auront vendu des albums par millions.

À elle seule, Nathalie aura vendu un million de disques en quatre ans.

Professionnellement, ce fut une époque glorieuse. Les années ont passé avec son lot d’événements heureux et malheureux. Aujourd’hui, Nathalie entreprend une nouvelle aventure. Renouant avec la chanson qui demeure sa passion, elle amorce une tournée intitulée L’amour a pris son temps: 40 ans de carrière, dès octobre. D’ici là, on découvre les chansons qui l’ont accompagnée tout au long de sa vie. Ce samedi, 19 h, à Radio-Canada.

Une peine plus grande que soi

La mort d’un proche ou d’un enfant plonge la famille dans le deuil, un puits sans fond, une peine infinie qui draine toutes les énergies, un coup de masse qui foudroie même les plus forts. Il en est question à Unis TV, le lundi 30 septembre, 21 h, dans Les instants fragiles.

Le documentaire débute sur les paroles de Félix Leclerc: «C’est grand la mort, c’est plein de vie dedans». La Faucheuse n’arrête jamais, elle a toujours quelqu’un dans son champ visuel. Suzanne et Bernard ont perdu Alexa, leur grande fille de 18 ans, dans un accident de voiture, il y a 23 mois. Ils font partie d’un atelier réunissant des personnes endeuillées qui expriment leurs sentiments et leurs émotions parce que les amis et collègues préfèrent éviter le sujet. Et pourtant, il faut pouvoir évacuer toute cette tristesse, cette lourdeur qui les accable.

La mort d’un enfant se solde souvent par la vente de la maison et dans plus de 50 pour cent des cas, par une séparation des parents. Il y a des jours plus pénibles que d’autres, chacun vit son deuil à sa façon, il n’y a pas de recette. Mais en ce qui concerne la perte d’un enfant, l’apprentissage de l’absence, c’est pour toute la vie.

Auteur de centaines de chansons, la plupart inoubliables, Charles Aznavour se passionnait aussi pour la photo.

Aznavour à jamais

Il est décédé le 1er octobre 2018, à l’âge de 94 ans, après 70 ans de carrière. Auteur de centaines de chansons, la plupart inoubliables, traduites en huit langues, Charles Aznavour se passionnait pour la photo. À Doc humanité, les samedis 28 septembre et 5 octobre, 22 h 30, à Radio-Canada, on revoit différents moments de sa vie à travers les photos qu’il aura captées au fil des ans. Il aura vécu à fond et jusqu’au bout, puisque des spectacles étaient à son agenda dans les mois à venir. Il disait que d’arrêter de chanter l’aurait fait mourir.

Le mercredi 2 octobre, 20 h, TVA présente le Face-à-face 2019, qui opposera des chefs de parti sollicitant le siège de premier ministre du Canada. On pourra entendre Justin Trudeau du Parti libéral du Canada, Andrew Scheer du Parti conservateur du Canada, Jagmeet Singh du Nouveau parti démocratique et Yves-François Blanchet du Bloc québécois débattre sur différents points cruciaux dans l’évolution de la société canadienne. Le chef d’antenne Pierre Bruneau animera cette spéciale d’une durée de deux heures.

B.B. King, l’un des plus grands guitaristes au monde, est décédé en 2015, à l’âge de 89 ans. À Guerres de succession, on raconte qu’on évaluait sa fortune entre 40 et 50 millions $. Or, la réalité révélait que les héritiers devraient se partager un «maigre» 5 millions $. Le bluesman avait désigné LaVerne Toney, l’administratrice de ses affaires durant de nombreuses années, comme exécutrice testamentaire. Il appert que le légendaire guitariste avait semé, au gré de ses nombreuses tournées, une partie de lui ce qui lui a donné une descendance de 15 enfants. Voilà qui venait compliquer la répartition de l’héritage. À Investigation, le vendredi 4 octobre, 20 h.

À TVA: On dit de son humour qu’il est percutant et sans «fla-fla». Korine Côté, mon show donne dans le sarcasme et l’autodérision, elle sait ce qu’elle veut et se montre obstinée, comme l’ont déjà constaté plus de 30 000 spectateurs. À voir ce dimanche, 22 h 15.

À ARTV: Sa physionomie virile, sa voix profonde, son savoureux accent et son rôle de Scarfo dans Omertà font qu’on aime Dino Tavarone. Malgré son rôle marquant de mafioso, ce monsieur dégage une aura sympathique. On présente l’homme dans le docufiction Mon ami Dino, de Jimmy Larouche. Ce dimanche, 20 h, et à Radio-Canada, le vendredi 4 octobre, 23 h 05.

À TV5: Pour s’attaquer aux succès d’il y a 30 ans, on a fait appel aux New Gypsies, Julien Clerc, Axelle Red, Laurent Voulzy, Patricia Kaas, Patrick Fiori et d’autres. Au programme: Ziggy, All by myself, Foule sentimentale, Tu m’oublieras, Je t’aimais, je t’aime, je t’aimerai, et bien d’autres à 300 chœurs chantent les plus belles chansons des années 90, ce samedi, 20 h 15.

À RDI: Alexis de Lancer lance une invitation, le vendredi 4 octobre, 20 h, pour nous communiquer les découvertes des Décrypteurs dont la mission est de démasquer la désinformation que nous sommes susceptibles d’absorber lors des lectures qui s’offrent à nous sur Internet et les médias sociaux. Connaît-on vraiment Jack Nicholson (Vol au-dessus d’un nid de coucou)? L’homme comme l’acteur inspire un vague sentiment de mystère, à la limite inquiétant qu’on décèle dans la froideur de son regard. Impliqué dans 60 films au cours de ses 50 ans de carrière, il semble toujours aussi insaisissable. Jack Nicholson, le loup de Hollywood, le lundi 30 septembre, 20 h 30.

À UNIS TV: Comment s’y prennent les intervenantes de la Maison Saint-Laurent qui doivent veiller sur 35 ex-détenus, en les préparant à leur retour dans la société? À deux pas de la liberté / Un métier intense, le mercredi 2 octobre, 20 h.