Jeremy Dutcher

Prix Polaris: trois Québécois sur la courte liste

MONTRÉAL — Trois œuvres d’artistes québécois — Jean-Michel Blais, Hubert Lenoir et Pierre Kwenders — figurent sur la courte liste de finalistes pour le prix Polaris.

Les dix œuvres musicales toujours dans la course pour remporter le titre de meilleur album enregistré au Canada et la bourse de 50 000 $ qui l’accompagne ont été dévoilées à Toronto mardi.

La sensation de l’heure, Hubert Lenoir, se hisse sur cette prestigieuse liste grâce à son album Darlène. Le travail du pianiste Jean-Michel Blais est reconnu pour son œuvre Dans ma main, alors que l’excellence de MAKANDA at the End of Space, the Beginning of Time de Pierre Kwenders est soulignée par cette nomination.

Les 40 œuvres sélectionnées sur la longue liste de finalistes avaient été dévoilées le 14 juin. Le quart de ces œuvres étaient le fruit d’artistes du Québec. Parmi ceux-ci se trouvaient Arcade Fire, Pierre Lapointe, Philippe Brach, Loud, The Barr Brothers, Lydia Képinski, Mélissa Laveaux et Milk & Bone.

Jeremy Dutcher
Les sept autres œuvres se trouvant sur la courte liste sont Antisocialites d’Alvvays, Freudian de Daniel Caesar, In Search Of Lost Time de Partner, The Average Savage de Snotty Nose Rez Kids, In A Poem Unlimited de U.S. Girls, Wide Open de Weaves et Wolastoqiyik Lintuwakonawa de Jeremy Dutcher,

Un Projet né à Gatineau
Cette dernière œuvre a un lien avec Gatineau. Néo-Brunswickois d’origine malécite, Jeremy Dutcher est un ténor, compositeur et musicologue de 27 ans.

C’est dans les archives du Musée canadien de l’histoire, à Gatineau, que M. Dutcher a pu mettre la main sur des cylindres de cire, aussi fragiles que rares, sur lesquels les voix et les chants de ses ancêtres furent gravés par un anthropologue, en 1905. Et ce sont ces chants, et la mémoire de son peuple, qu’il a perpétué sur cet album.

Formé de journalistes, de diffuseurs et de blogueurs, le jury du Polaris évalue chaque œuvre en se basant uniquement sur le mérite artistique, peu importe le genre musical ou encore le nombre d’albums vendus.

Chaque finaliste figurant sur la courte liste recevra une bourse de 3000 $.

Le dernier album francophone à avoir remporté le Polaris est Les chemins de verre de Karkwa, en 2010.

Le prix Polaris sera décerné lors d’un gala qui se tiendra le 17 septembre à Toronto.