Une centaine d’œuvres étaient offertes au plus offrant, dimanche, lors de la vente aux enchères annuelle de La Fenêtre.

Près de 25 000 $ pour La Fenêtre

TROIS-RIVIÈRES — L’organisme La Fenêtre a récolté 23 000 $ lors de sa 19e vente aux enchères annuelle, dimanche, au Centre culturel Pauline-Julien, à Trois-Rivières.

Ce montant devrait toutefois être révisé à la hausse pour frôler les 25 000 $, une fois que tous les comptes seront faits, selon les organisateurs.

«On espérait plus, reconnaît la directrice générale de La Fenêtre, Françoise Bouchard. Peut-être que la température a joué contre nous.»

Une centaine d’œuvres réalisées et données par presque autant d’artistes étaient en vente au plus offrant. Cette activité est la principale source de financement de l’organisme qui vise l’intégration des personnes handicapées en leur offrant des ateliers d’art sous ses diverses formes.

Parmi les artistes participant à l’encan, on retrouve entre autres Yves Ayotte, Raymond Caouette, Marie-Josée Roy, Serge Bruoni, Hélène Chartrand, Nancy Moffatt et Lynn Garceau. Les œuvres vendues étaient des toiles à l’huile, à l’acrylique, des aquarelles ainsi que quelques sculptures.

L’artiste Hélène Charland et la propriétaire de la chocolaterie Samson, Nancy Samson, étaient toutes deux présidentes d’honneur de l’événement.

Heureuse de constater que de nouveaux visages s’étaient ajoutés cette année à celui des habitués de la vente aux enchères, Mme Bouchard espère attirer davantage de nouveaux amateurs d’art dans les prochaines années. «Éventuellement, les gens ont assez de toiles, donc il faut continuer à passer le flambeau à d’autres, expliquait-elle. Ça va faire partie de mon mandat.»

Elle compte également diffuser la vente aux enchères par le biais des réseaux sociaux, l’an prochain, afin de permettre à davantage de personnes d’y participer.

«C’est l’encanteur qui nous a proposé ça il y a quelques semaines, mais c’était trop tard pour faire ça cette année, explique Mme Bouchard. Mais pour l’an prochain, c’est un projet qu’on va essayer de réaliser, je crois que ça pourrait nous aider.»

Après avoir hébergé la vente aux enchères annuelles de La Fenêtre, le Centre culturel Pauline-Julien accueillera prochainement une installation d’œuvres de cuir et de verre d’artistes qui fréquentent les ateliers de l’organisme. L’installation Marée cosmique: la mémoire de l’eau y sera présentée du 9 décembre au 17 février.