Martin Fontaine, copropriétaire du Memphis Cabaret et interpète, se dit pleinement satisfait de la première année d’opération de la salle de spectacle.

Première année du Memphis Cabaret: «Je suis vraiment comblé»

Trois-Rivières — Près d’un an après l’ouverture du Memphis Cabaret et de la première représentation de son spectacle Sur la route de Memphis, Martin Fontaine se dit pleinement satisfait de l’engouement du public face à son offre de formule souper spectacle dans l’ancien cabaret Satyre. «Ça a été dix fois plus que ce à quoi je m’attendais», lance-t-il.

Il faut dire que les premiers mois après l’ouverture du Memphis Cabaret ont été particulièrement fructueux: de septembre à décembre, le taux d’occupation de la salle a été de 98 %. «Je suis vraiment comblé par la rapidité à laquelle les gens, le public et les médias ont répondu à l’appel», commente Martin Fontaine, copropriétaire du Memphis Cabaret et interprète.

Martin Fontaine a présenté la revue musicale Sur la route de Memphis, qui revisite des morceaux de différents artistes américains des années 50 à 80, de septembre à novembre, puis de février à juin. Durant le temps des Fêtes, le public avait la possibilité d’assister à un spectacle de Noël, qui a été présenté durant tout le mois de décembre.

Une année d’apprentissages

L’artiste ne se cache pas que cette première année à la tête de la salle de spectacle située au centre-ville de Trois-Rivières a comporté son lot d’apprentissages. «Je n’ai jamais eu la prétention de dire que j’étais un homme d’affaires», affirme M. Fontaine.

En effet, certains choix qui ont été pris cette année ne seront pas répétés l’an prochain par l’équipe du Memphis Cabaret. Parmi ces choix se trouve celui de Martin Fontaine de s’absenter pendant plusieurs semaines de Trois-Rivières.

Cet été, le chanteur a été en résidence au Casino de Montréal avec le spectacle Elvis Expérience Montréal 72: comme si c’était arrivé. Cet engagement l’a empêché inévitablement de présenter plusieurs spectacles à Trois-Rivières durant une période importante, alors qu’il représente la marque de commerce du Memphis Cabaret. «Je ne peux pas être à deux places en même temps, puis le ‘‘bébé’’, qui est le Memphis, il a besoin que je sois là beaucoup. Ça, c’est quelque chose que j’ai appris», explique M. Fontaine.

L’équipe du Memphis Cabaret avait également choisi de ne pas faire de représentations en janvier dernier, pour finalement comprendre qu’il y aurait eu une demande lors de cette période. «Ça nous prend des shows, ça nous prend des activités et il faut que je sois là le plus possible [...] C’est un peu ça qu’on est en train d’apprendre et qu’on va ajuster», mentionne M. Fontaine.

Garder une formule gagnante

À partir du 13 septembre prochain, les représentations de la revue musicale Sur la route de Memphis reprendront au Memphis Cabaret. Martin Fontaine choisit de continuer de présenter ce spectacle en raison, notamment, de sa popularité. La vente de billets s’annonce d’ailleurs fructueuse pour le chanteur. «Je prévois qu’on va aller chercher peut-être une fois et demie ce qu’on avait fait l’année d’avant», estime M. Fontaine. «La salle est petite, aussi. On a juste 180 places maximum, donc il y a encore beaucoup de gens qui n’ont pas vu le show», fait-il remarquer.

Sans nécessairement aspirer à ce que Sur la route de Memphis devienne un classique, Martin Fontaine considère que la volatilité de ce spectacle lui permettra d’en assurer la pérennité pour encore plusieurs mois. «C’est le show qui rejoint le plus de gens et c’est le show qui permet le plus de changements dans un spectacle [...] Je peux changer le répertoire tout le temps, ce n’est jamais la même histoire, ce ne sont jamais les mêmes gens, ce n’est jamais le même feeling.»

Martin Fontaine effectuera par contre quelques changements aux spectacles présentés durant le temps des Fêtes.

En nouveauté cette année, les représentations des mois de novembre et de décembre, qui sont majoritairement occupées par des groupes corporatifs, seront dédiées à un spectacle nommé Martin Fontaine Party Time. En revanche, la revue musicale Un Noël Rock&Roll sera présentée entre le 19 et le 29 décembre.

Dans les prochains mois, l’équipe du Memphis Cabaret se penchera également sur les nombreuses demandes reçues par des artistes qui souhaitent louer la salle de spectacle, sans toutefois réduire l’importance du spectacle «phare» de l’endroit, Sur la route de Memphis. «Quand on a une bonne formule, on la garde, puis on la développe», conclut Martin Fontaine.