Patrick Lizotte en 18 ans d’images

Le photographe trifluvien Patrick Lizotte allait à la rencontre du public, jeudi le 30 janvier, au centre de formation professionnelle Bel-Avenir, à l’occasion du vernissage de l’exposition «D’un intervalle à l’autre». L’événement témoigne du parcours de l’artiste au cours des 18 dernières années, période au cours de laquelle il a parcouru quatre continents pour croquer ses images, mais où il a aussi subi deux traumatismes crâniens. C’est d’ailleurs pour rendre une forme d’hommage aux intervenants du Centre de réadaptation en déficience physique (anciennement Centre de réadaptation InterVal) que l’exposition a été organisée et qu’une partie des profits recueillis grâce à la vente des photos sera remise à la Fondation InterVal.

L’événement témoigne du parcours de l’artiste au cours des 18 dernières années, période au cours de laquelle il a parcouru quatre continents pour croquer ses images, mais où il a aussi subi deux traumatismes crâniens. 

C’est d’ailleurs pour rendre une forme d’hommage aux intervenants du Centre de réadaptation en déficience physique (anciennement Centre de réadaptation InterVal) que l’exposition a été organisée et qu’une partie des profits recueillis grâce à la vente des photos sera remise à la Fondation InterVal.