Daniel Lavoie était de passage à Trois-Rivières pour parler des représentations de la comédie musicale Notre-Dame de Paris qui auront lieu à l’Amphithéâtre Cogeco

«On ne change pas une formule gagnante»

Trois-Rivières — Après plus de 40 000 représentations, la comédie musicale Notre-Dame de Paris continue d’attirer les foules. Vingt ans plus tard, Daniel Lavoie et la nouvelle distribution d’artistes seront à Trois-Rivières du 30 août au 1er septembre à l’Amphithéâtre Cogeco.

«Je suis venu souvent à Trois-Rivières, mais c’est la première fois que je viens faire une prestation à l’amphithéâtre Cogeco et je pense que c’est une salle extraordinaire. C’est un public que je connais, car il a vieilli avec moi», explique Daniel Lavoie.

Le spectacle est similaire à la formule initiale, il y a 20 ans. «Le spectacle est le même, mais nous avons peaufiné certains détails. Le spectacle dure une minute et demi de moins. Ce sont des petits battements qui aux yeux du metteur en scène et des chorégraphes étaient moins performants. Ce spectacle a toujours fonctionné extrêmement bien et son secret c’est une mise en scène minimaliste qui met en premier plan l’œuvre musicale».

Pour cette nouvelle tournée, outre M. Lavoie, une brochette d’artistes renouvelés présenteront cette comédie musicale.

«Au départ, j’étais plutôt nerveux de travailler avec de nouveaux artistes, car je ne les connaissais pas. Mon anxiété a été rapidement rassurée parce que ce sont vraiment de grands professionnels. J’étais de la première production, alors ils se sentent «fouettés» par ma présence. Étant de la troupe originale, j’ai une certaine légitimité. Ils livrent très bien la marchandise et ça donne un résultat remarquable».

Valérie Carpentier, la chanteuse originaire de Sainte-Anne-de-la-Pérade, sera aussi de cette nouvelle cohorte. «C’est la petite nouvelle, elle n’a pas un énorme rôle, mais elle joue très bien. Elle a beaucoup de talent».

La mise en scène étant déjà existante, les chanteurs ont regardé les anciennes vidéos afin de s’inspirer. M. Lavoie considère que le travail est moins ardu qu’il y a 20 ans. «Lors de la première édition, c’était très long, car on devait faire une chanson à la fois. On devait trouver ce qu’on allait présenter aux gens. C’était un gros travail», explique-t-il.

Il faut souligner que ce spectacle a été présenté dans différents pays à travers le monde depuis 2016. Certains acteurs, dont Angela Del Vecchio dans le rôle de Quasimodo, ont donc dû apprendre plusieurs langues.

Daniel Lavoie poursuit ses nombreux projets tels que la réalisation de l’album de Gilles Vigneault, la préparation d’un album et un spectacle pour enfant. Il travaille également sur une nouvelle comédie musicale qui devrait être présentée en 2019. Rappelons qu’il continue aussi la tournée de son nouvel album Mes longs voyages. «C’est un album qui survole 50 ans de carrière. Je le considère comme dépassé, vieillot, mais d’un autre côté, c’est un album que je voulais dans la tradition des grands albums français. Je pense qu’il est très réussi».