Pierre Normand, président du Conseil d’administration du Noël du Pauvre et Louis Audet, président d’honneur et président exécutif du conseil d’administration de Cogeco inc. et de Cogeco Communication inc.

Noël du Pauvre: une tradition de générosité

TROIS-RIVIÈRES — En 1958, Marie et Henri Audet, à la suggestion de Gilles Boulet et Claude Blain ont organisé le tout premier téléthon du Noël du Pauvre. C’était il y a soixante ans, six ans après l’arrivée de la télévision en noir et blanc au Québec. Il s’agit sans aucun doute de l’un des plus vieux téléthons en Amérique du Nord. Louis Audet, leur fils, qui est aujourd’hui le président d’honneur de l’événement n’était qu’un enfant.

«J’avais 8 ans et je m’en souviens comme si c’était hier! Mon père m’a dit: ‘‘On va faire l’histoire’’», raconte avec émotion Louis Audet, président exécutif du conseil d’administration de Cogeco inc. et de Cogeco Communication inc. C’est donc avec beaucoup de fierté qu’il a accepté la présidence d’honneur pour la seconde fois de cet événement auquel il attache une affection toute particulière.

Il explique qu’à l’époque, la situation était différente. «Il n’y avait aucun filet social. L’idée, c’était de faire un appel direct à la population, de mobiliser les gens», souligne M. Audet. Il ajoute qu’aujourd’hui la situation est différente, mais qu’il y a toujours des gens qui sont dans une situation de pauvreté et qui ont besoin d’un coup de main. «En 2017, c’est 4650 familles qui ont reçu de l’aide et plus d’un demi-million de dollars avaient été amassés en une seule soirée», rappelle-t-il.

Comme à l’ancienne
Le 7 décembre prochain, dès 17 h, les spectateurs sont invités à s’installer confortablement devant leur écran, qui soit dit en passant est beaucoup moins imposant qu’en 1958 et qui offre une image définitivement plus nette, pour écouter la 60e édition du téléthon du Noël du Pauvre.

Nancy Sabourin, chef des services français de Radio-Canada Mauricie—Centre-du-Québec, promet que Radio-Canada offrira un téléthon haut en couleur pour cette 60e édition, mais elle préfère garder le mystère des invités encore quelques semaines. La soirée sera animée pour une troisième année consécutive par Sophie Bernier, chef d’antenne à Radio-Canada Mauricie—Centre-du-Québec.

Pas moins de 2000 bénévoles s’activeront pour faire de cette soirée un succès mémorable. La population est invitée à faire des dons par téléphone, par internet via le site lenoeldupauvre.com, en personne à la salle J.-A.-Thompson de Trois-Rivières et...via le service de coursiers, comme à l’ancienne. «En effet, des coursiers vont aller chercher les dons chez les gens, comme nous le faisions en 1985. C’est une tradition», raconte en souriant Pierre Normand, président du conseil d’administration.

Des dons utiles
M. Normand explique que les bénéficiaires de ces dons sont sélectionnés et font l’objet d’une analyse de cas. «Notre objectif est toujours le même, aider le grand nombre de démunis de la région. Il faut rappeler que pour chaque dollar versé au Noël du Pauvre, 0,92 $ retournent directement en dons pour les personnes démunies», explique M. Normand.

C’est donc un rendez-vous le 7 décembre pour les gens de la Mauricie qui, depuis 60 ans, font preuve d’une grande générosité envers les plus démunis afin qu’eux aussi passent un heureux Noël. «Ça fait vraiment une différence. Les témoignages de remerciement que nous transmettent les bénéficiaires de ces dons sont très touchants et c’est impressionnant comment un don peut faire la différence», confie M. Normand.