Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Le Musée POP s’est adapté à la pandémie et a connu un grand succès pour ses adaptations virtuelles.
Le Musée POP s’est adapté à la pandémie et a connu un grand succès pour ses adaptations virtuelles.

Musée POP: un succès pour le programme scolaire virtuel

Rosie St-André
Rosie St-André
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Le programme scolaire virtuel du Musée POP a connu un franc succès auprès des écoles de la province dans la dernière année, permettant de tirer un bilan positif de la pandémie. Des activités virtuelles ainsi que des visites animées en ligne ont été élaborées pour continuer d’offrir du contenu éducatif.

Dès le printemps dernier, l’équipe a travaillé d’arrache-pied pour offrir une visite virtuelle de l’exposition Attache ta tuque! ainsi que de la Vieille prison, en plus d’ajouter un jeu d’évasion en ligne et d’adapter certaines activités pour les tenir virtuellement. Des équipes d’animation se rendent également dans les classes en respectant les mesures sanitaires.

Un plus grand territoire

«Et la beauté de tout cela, c’est que nous avons rejoint des écoles qui habituellement ne se déplaçaient pas jusqu’à Trois-Rivières. Des écoles primaires du Bas-du-Fleuve, de la région de Montréal, de Sherbrooke et des Laurentides ont réservé en grand nombre nos visites virtuelles animées! Nous allons donc conserver ce volet pour les prochaines années», soutient la directrice générale du Musée POP, Valérie Therrien.

La visite virtuelle de l’exposition Attache ta tuque! est particulièrement reconnue au sein de groupes de francisation dans la région de Québec, offrant une portée positive à l’institution.

Aujourd’hui, six propositions virtuelles sont disponibles en plus de trois activités offertes en classe. Un virage numérique avait déjà été entamé par le Musée POP avant la crise actuelle avec la création du Muséolab en collaboration avec DigiHub de Shawinigan. Cet espace virtuel permet d’explorer l’univers des pratiques muséales numériques en favorisant la cocréation entre le public, le musée et les entreprises.

D’autres activités, en ligne ou en classe, seront mises en branle sous peu, telles que le jeu ChronoPOP, s’inspirant des objets de la collection ainsi qu’une deuxième phase du plancher interactif basé sur les contes et légendes. Une «pré» et une «post» visite de la Vieille prison se travaillent avec le Muséolab en plus d’une expérience interactive sans contact avec la reconnaissance vocale.