La pièce Merlin, l'origine d'une légende a connu un gros succès l'été dernier et la même équipe revient cet été pour quinze représentations à l'amphithéâtre de Saint-Mathieu-du-Parc.

Merlin, l'origine d'une légende: un succès à reproduire

Le spectacle Merlin, l'origine d'une légende sera présenté pour une deuxième saison à l'Amphithéâtre de Saint-Mathieu-du-Parc entre le 20 juillet et le 19 août.
Le spectacle, qui en était à sa toute première année l'an dernier, a connu un succès au-delà des attentes des producteurs, les Créations Eldar. On a accueilli environ 2600 spectateurs en dix représentations, incluant deux soirées supplémentaires. Seul le tout premier spectacle de la saison n'avait pas fait salle comble, pour des gradins pouvant accueillir 300 spectateurs. Cette année, l'équipe a décidé d'ajouter une représentation hebdomadaire les jeudis pour un total de quinze spectacles. Si la tendance de l'année dernière devait se maintenir, les producteurs se réservent la possibilité de programmer des supplémentaires certains dimanches.
Pour ce qui est de la pièce, elle sera globalement la même que l'an dernier mais avec quelques modifications.
«Nous avons revu toute la portion de l'animation avec le public, explique le concepteur Martin Boisclair. On veut que ce soit plus interactif et les gens vont avoir des rôles à jouer autant avant que pendant le spectacle. Par ailleurs, on a ajouté quelques scènes supplémentaires à la pièce et on a apporté des modifications au texte. On a beaucoup travaillé à partir des commentaires du public de l'année dernière pour améliorer le produit.»
Preuve sans doute que l'expérience a été bonne, l'équipe intégrale de 2016 reprend du service avec les mêmes quatre comédiens principaux, Martin Boisclair à la conception, Sylvain De Carufel aux textes, Olivia Falacci à la mise en scène, Philippe Coulombe à la conception sonore alors que Daniel Touchette sera responsable de l'animation.
Boisclair espère évidemment plus de spectateurs que l'an dernier et estime qu'il serait heureux d'atteindre un taux d'occupation de l'ordre de 75 % de la capacité de l'amphithéâtre. «L'an dernier, en étant rempli pratiquement tous les soirs, c'était exceptionnel mais avec une prévision de l'ordre de 75 %, on se donne une marge de manoeuvre pour être réalistes. On aimerait attirer davantage de gens de l'extérieur de la région. L'an dernier, leur proportion sur l'ensemble a été de 10 % et on aimerait la faire grimper à 20 ou 25 %. On a mis sur pied une nouvelle campagne de promotion.»
De plus, le voisinage du Parc national de la Mauricie est un aspect favorable puisque visiteurs et campeurs du parc sont susceptibles d'arrêter à l'amphithéâtre, voisin de l'entrée du parc. «L'accès libre au Parc national dans le cadre du 150e anniversaire du Canada va sûrement augmenter l'achalandage et on estime qu'on devrait en profiter.»
Au terme de la première saison, les producteurs avaient enregistré un léger déficit financier malgré le succès de la pièce. Il s'agissait d'un déficit prévu, dû aux frais initiaux élevés pour la création des costumes, décors, etc. Martin Boisclair estime que la situation pourrait être renversée cette année. «D'abord, nous avons obtenu une subvention du CALQ qui vient couvrir les dépenses de préproduction, les plus imposantes pour nous. Par ailleurs, beaucoup de frais initiaux seront amortis de sorte qu'on compte faire des profits.»
L'an dernier, l'équipe avait tenté d'installer un toit temporaire pour protéger de la pluie mais l'installation n'avait pas résisté à de forts vents. Cette année, pas de toit. «On avertit simplement les gens de s'apporter des imperméables pour se protéger parce que la pièce sera jouée même en cas d'averse. On a prévu une version plus courte et sans entracte. Lors de la dernière représentation de 2016, il a plu avec intensité et on a constaté que personne n'a quitté. Les gens se sont serrés les uns contre les autres et ça a créé une atmosphère très spéciale, assez magique, qui a donné un très beau cachet à la représentation.»
Les premières auditions pour la sélection de l'équipe d'animation ont déjà eu lieu alors que les premières répétitions des comédiens à Montréal, à l'intérieur, vont commencer bientôt.
Les billets ont été mis en vente ces derniers jours. On a prévu un nouveau forfait VIP qui, pour 100 $, inclut une visite guidée de l'amphithéâtre, une rencontre avec les comédiens, une consommation, des bouchées ainsi qu'un sac cadeau pour ceux qui veulent vivre l'expérience totale.
Les billets réguliers se vendent 26 $ pour les adultes et 16 $ pour les enfants. On peut se les procurer en se rendant sur le site des Créations Eldar au www.creationseldar.com.