Martin Fontaine vit une double fébrilité cette semaine avec l’ouverture du Memphis Cabaret signé Martin Fontaine vendredi et le lancement de son nouveau spectacle qui y prendra place les vendredis et samedis soirs de l’automne.

Memphis Cabaret: Martin Fontaine fébrile

TROIS-RIVIÈRES — S’il existait un fébrilomètre, un appareil pour mesurer l’excitation d’un interlocuteur, l’aiguille de celui qui serait connecté à Martin Fontaine serait dans le rouge. Le chanteur vit l’excitation des grandes premières avec l’ouverture de son Memphis Cabaret signé Martin Fontaine au centre-ville trifluvien ce vendredi 7 septembre. Il présentera alors son nouveau spectacle intitulé Sur la route de Memphis.

Au dire de l’interprète et copropriétaire de l’endroit, le spectacle, qui sera présenté tous les vendredis et samedis soirs, se veut «un voyage musical à Memphis, là où tout a commencé pour la musique pop américaine sur laquelle on trippe encore aujourd’hui. C’est Memphis la blues, la soul, la country, des styles musicaux qui se sont mélangés pour créer le rock’n roll. On sait qu’Elvis a été le roi du rock’n roll mais dans le survol que je fais, c’est moi sans perruque ni maquillage qui vais expliquer aux gens d’où vient Elvis, ce qu’il écoutait et je vais leur chanter ces chansons qui sont les tounes d’Elvis même si ce ne sont pas les siennes propres».

Ça, c’est pour la première partie du spectacle qui se déroulera dans une ambiance très décontractée, façon acoustique alors que Martin Fontaine sera au milieu du public. «Un peu dans l’esprit du fameux Comeback Special d’Elvis en 1968», souligne l’interprète.

Dans la seconde partie, le rideau s’ouvrira sur une scène plus traditionnelle avec les quatre musiciens accompagnateurs pour un segment festif où les spectateurs pourront se lever pour danser au son du rock’n Soul, du funk et du disco. «Ça va aller dans toutes sortes de directions, de Ray Charles à Earth, Wind and Fire, de Fats Domino à Mahalia Jackson sans compter les chansons country que j’explore aussi. Mon répertoire est vaste et je me laisse de l’espace pour improviser dans le contenu. Chaque représentation sera différente de la précédente; l’énergie va changer en fonction de chaque public et c’est ce que j’aime de la formule. Les gens vont revenir plusieurs fois pour voir un différent spectacle. Ce qui est sûr, c’est que ça va être tout un party pour le public!»

La formule privilégiée est celle du souper spectacle où on peut accommoder quelque 135 personnes pour un repas trois services avec un menu spécial qui a été conçu par l’équipe de la Maison de débauche pour quelque 94 $. Par ailleurs, on a aussi prévu une section complète à la mezzanine de la salle pour accueillir près de 70 personnes qui ne seraient intéressées qu’au spectacle grâce à un billet au coût de 54 $. «Cette section permettra à quelque 70 personnes de prendre place. L’extraordinaire avantage de cette salle, c’est que toutes les places sont bonnes. On est à proximité de la scène, peu importe où on se trouve. Ça reste toujours intime et chaleureux.»

Le spectacle profitera d’infrastructures techniques toutes nouvelles tant pour le système de son que pour le système d’éclairage. «J’ai pu tester les éclairages cette semaine et c’est magnifique. Pour le son, on a eu des tests lors de Trois-Rivières en Blues parce que des bands sont venus y jouer et je n’en revenais pas de la qualité du son peu importe où on est dans la salle. Le public a accès à de belles salles à Trois-Rivières mais c’est la première qui combine aussi parfaitement un excellent restaurant avec une excellente salle de spectacles. Je trouve qu’on donne une très belle nouvelle vie au Maquisart et au Satyre.»

Il semble bien que la demande soit là puisque le chanteur affirme que les deux premières soirées du 7 et du 8 septembre sont pratiquement à guichet fermé alors que l’ensemble des samedis, jusqu’au 10 novembre, se vendent très bien. Et ce, alors qu’on n’a pas encore entamé de campagne publicitaire digne de ce nom.

Par la suite, dès le 16 novembre, Fontaine réserve au public une autre formule on ne peut plus festive puisqu’il présentera alors jusqu’aux Fêtes une revue de Noël rock’n roll avec dix musiciens sur scène, dont des cuivres et des choristes.

On peut réserver des billets pour les soupers spectacles par l’intermédiaire de la billetterie de la salle Thompson ou se rendre directement sur le site lememphis.com.