Catherine Brunet fait partie de la distribution du film Matthias & Maxime la plus récente œuvre scénarisée, dirigée et interprétée par Xavier Dolan. Les deux étaient à Trois-Rivières mardi soir pour présenter l’avant-première trifluvienne du film.

«Matthias et Maxime»: l’amitié féconde

TROIS-RIVIÈRES — C’est en présence du réalisateur Xavier Dolan et de deux de ses interprètes, Antoine Pilon et Catherine Brunet, qu’a eu lieu l’avant-première trifluvienne de son film Matthias & Maxime au cinéma Le Tapis rouge mardi soir. Le réalisateur, scénariste et interprète effectue une tournée provinciale de quelques jours pour présenter dans plusieurs villes son dernier-né qui a reçu un accueil très chaleureux à Cannes au printemps dernier.

Le film s’attache à une bande d’amis à l’approche de la trentaine dont deux qui vivront une remise en question essentielle à cause d’un banal baiser. Or, le film met en vedette plusieurs amis de Dolan qui viennent donner à l’œuvre une texture supplémentaire pas forcément apparente à l’écran mais assurément perceptible. D’ailleurs, le réalisateur tenait à ce que les entrevues avec la presse locale au cours de l’après-midi se fassent en compagnie de ses deux collègues et amis.

«Ce qui lie beaucoup notre gang d’amis, dit Catherine Brunet, c’est le travail, parce que nous sommes tous passionnés de raconter des histoires tout en se faisant rire et en s’amusant entre nous. On a eu la chance que Xavier invente une gang qui, sans être la nôtre, a notre dynamique. On a travaillé très fort à la créer et notre véritable amitié nous a nourris de l’énergie nécessaire.»

«Nous sommes amis mais on était neutres quand venait le moment de juger de notre travail, ajoute Dolan. On était parfaitement à l’aise d’être critiques de ce que l’un ou l’autre avait fait. Les gens devraient d’ailleurs le faire davantage dans la vie. Quand tu aimes vraiment quelqu’un, tu es capable de lui dire que ce qu’il vient de faire, c’était mauvais. On n’était pas sur le plateau pour se complimenter mais pour être meilleurs qu’on l’a jamais été.»

Lui, l’a-t-il été? Dolan réfléchit un moment, apparemment surpris par la question. «À certains égards, oui, mais je n’ai pas le recul pour en juger à ce moment-ci. Disons que j’espère l’avoir été. De toute façon, l’idée, ce n’est pas le résultat mais l’intention qui, elle, était juste. Il n’y a aucune pudeur ou malaise qui aurait pu nous empêcher de se dire la vérité entre nous.»

Au visionnement, il apparaît que Matthias & Maxime a, davantage que d’autres œuvres de Xavier Dolan, des qualités pour plaire à un très vaste public. «C’est vrai que les interprètes sont jeunes et plusieurs sont bien connus du public. Vrai aussi que son ton est plus doux, moins agressif que pour d’autres. Il y a toujours de l’humour dans mes films mais les thèmes ont souvent été plus désespérés, plus sombres et les situations, plus abusives. Ici, on tombe au sein d’un groupe de gens qui se veulent du bien les uns aux autres et qui ne se blessent que par maladresse. Donc, oui, je pense que le film a le potentiel de plaire à un vaste public mais on s’entend que je n’ai jamais fait un film en cherchant à ce qu’il déplaise à tout le monde!»

Les enjeux évoqués toucheront toutes sortes de spectateurs; il y est question d’amitié, d’amour, de la rencontre de plusieurs générations, d’orientation sexuelle, de la cohabitation délicate de l’anglais et du français. «Les enjeux sont tellement vastes: ce sont probablement les thèmes les plus larges de tous ceux que j’ai abordés jusqu’ici. Le film parle du choc de la remise en question profonde et comment on y fait face, quelque chose que nous connaissons tous.»

Le réalisateur a notamment parlé de la musique du Nicolétain Jean-Michel Blais qui habite le film d’une façon fusionnelle. «J’ai tourné plusieurs scènes en écoutant sa musique. Près de 80 % de celle-ci a été écrite avant le tournage. Sa douceur, son rythme se mariaient carrément avec l’âme de ce film-là. Nos sensibilités se recoupent complètement. Après que je lui ai téléphoné la première fois, il a parlé à sa meilleure amie en lui disant qu’elle ne devinerait jamais qui venait de l’appeler: elle a immédiatement dit mon nom. C’est quasiment mystique.»

Matthias & Maxime prendra l’affiche au Tapis rouge le 9 octobre.