L’humoriste originaire de Trois-Rivières, François Bellefeuille, lorsqu’il a remporté l’Olivier du meilleur vendeur mis aux enchères pour recueillir de l’argent pour le regroupement des CALAC.

L’Olivier de François Bellefeuille à plus de 7000 $

TROIS-RIVIÈRES — Mis aux enchères depuis dimanche soir, le prix de l’Olivier 2017 du meilleur vendeur remporté par François Bellefeuille dépassait les 7000 $. C’est donc dire que l’initiative de l’humoriste originaire de Trois-Rivières permettra de remettre au moins 19 000 $ au regroupement des Centres d’aides et de luttes contre les agressions à caractères sexuels (CALAC).

La première mise enregistrée dimanche à 21 h 45 n’était que de 50 $. En moins de trois heures, les enchères avaient fait montant le prix de la statuette à 7000 $. De dimanche soir à lundi soir, une seule nouvelle mise a toutefois été enregistrée, portant les enchères à 7100 $. 

Cette mise aux enchères d’un trophée Olivier survient quelques semaines après que des témoignages d’inconduites sexuelles concernant Gilbert Rozon, le grand patron de Juste pour rire, ont été divulgués par La Presse

C’est dans ce contexte que François Bellefeuille a décidé de mettre son trophée aux enchères au profit du regroupement des CALAC. D’ailleurs, l’humoriste bonifiera le montant amassé de 5000 $ alors que Juste pour rire égalera le montant. 

Les enchères, qui ont lieu sur le site www.ebid.net/ca, se terminent mercredi à 21 h 31. Il est possible de miser d’ici là pour obtenir l’Olivier 2017 du meilleur vendeur et ainsi venir en aide au regroupement des CALAC. 

L’humoriste, qui a déjà remporté l’Olivier de la découverte de l’année en 2012, affirme avec humour qu’il peut très bien se passer de sa deuxième statuette. «François est très heureux de faire ce don, car en plus d’aider un organisme essentiel à notre société, ça lui évite d’avoir à trouver ou mettre un Olivier qui ne “fittait” pas du tout avec la nouvelle décoration de sa maison», peut-on lire sur la page de la vente aux enchères.