Livres de la semaine

Fils d’un père tutsi et d’une mère hutue, Albert Nsengimana est un survivant du génocide du Rwanda. Alors qu’il n’avait que sept ans et que le pays était à feu et à sang, la propre mère a dénoncé ses enfants aux milices hutus. Albert est le seul survivant de sa fratrie. Livré à lui-même, il a ensuite vécu une longue errance comme enfant de la rue. Sa rencontre avec Hélène Cyr en 2011 a changé sa vie. Ma mère m’a tué est le récit d’un survivant d’une des pires pages de l’histoire de l’Humanité. Gabriel Delisle

Ma mère m’a tué

Albert Nsengimana avec la collaboration d’Hélène Cyr

Hugo Doc

L’auteur de la série Damné, vendue à plus de 135 000 exemplaires, retrouve cet univers 700 ans plus tard. Roland Sentenac a réussi à mettre la main sur des documents remettant en cause la légitimité de l’Église catholique. Le troisième Reich est toutefois sur les traces des Tables de la Loi. Himmler est convaincu qu’elles existent vraiment et déploie des moyens considérables pour les retrouver. Les sages de Sion n’ont alors d’autres choix que de se lancer eux aussi à la recherche de cette relique mythique. Gabriel Delisle

Vérité, tome 2, La terre promise

Hervé Gagnon

Hugo Roman

Il n’y a aucun doute, l’auteur Gilles Archambault est extrêmement prolifique. Dans son plus récent livre, Tu écouteras ta mémoire, il propose de très courts récits, qui s’y retrouvent au nombre de 100, qui font voyager dans son univers bien singulier. Les fidèles de Gilles Archambault retrouveront sa «mélancolie mêlée d’émerveillement» et son «ironie douce-amère». Dépouillés, ces courts récits sont en quelque sorte des poèmes narratifs qui montrent une autre facette de Gilles Archambault. Gabriel Delisle

Tu écouteras ta mémoire

Gilles Archambault

Boréal

À travers cet essai hyper documenté, Anne-Marie Saint-Cerny relate non seulement l’épisode tragique survenu la nuit du 6 juillet 2013 et qui a coûté la vie à 47 personnes à Lac-Mégantic, mais également les nombreuses tractations économiques et décisions gouvernementales survenues en amont de la tragédie, qui ont sans le savoir scellé le sort de cette petite communauté dévastée par le drame. Elle documente aussi les interventions parfois discutables menées en aval et met en lumière un argumentaire qui pousse à réclamer la tenue d’une commission d’enquête publique. Un récit bouleversant, parfois même frustrant, mais absolument nécessaire. Paule Vermot-Desroches

Mégantic

Anne-Marie Saint-Cerny 

Écosociété

Présence d’Anne-Marie Saint-Cerny au Salon du livre de Trois-Rivières le dimanche 31 mars

Table ronde de 13 h à 14 h «Sujets qui choquent, sujets chocs»

Séances de signatures de 12 h à 13 h et de 14 h à 15 h