Les personnages de Sur la trace des Saltimbanques en bottes sont tous inspirés de la Commedia Dell’Arte, un style théâtre italien où les acteurs se démarquent par un jeu fort prononcé. Sur la photo : Frivole (Sarah-Ève Boivin), Panta-Fourré (Félix Dupont), Manchotte (Charlotte Girard) et Arlequinoise (Émy Gervais).

Les Saltimbanques en bottes débarquent dans les parcs

Shawinigan — Les amateurs de théâtre ambulant seront servis à Shawinigan cette saison puisque le Théâtre des poêles à bois y présentera la pièce Sur la trace des Saltimbanques en bottes dans les parcs durant toute la saison estivale.

Ainsi, les personnages de Frivole, Panta-Fourré, Arlequinoise et Manchotte, tous munis d’un qualificatif bien à eux, afficheront leurs couleurs vives tout l’été dans un spectacle extérieur. Avec cette expérience théâtrale, la troupe mauricienne espère décrocher le plus de sourires possible à son public. «À prime à bord, la raison d’être des Saltimbanques est de semer le bonheur. Nous sommes là pour plaire aux grands-parents tout comme aux petits enfants. Tout le monde pourra y trouver son compte», explique le dramaturge et metteur en scène, Serge Baril.

Cette production en plein air est issue d’une collaboration entre le Théâtre des poêles à bois et Culture Shawinigan. «Lorsque j’ai été approché avec ce projet de théâtre ambulant permanent, j’ai tout de suite été emballé. Ce sera un moyen formidable de mettre en lumière non seulement les espaces verts de Shawinigan, mais aussi la culture qu’on y offre», mentionne M. Baril.

Jouer un tel spectacle est un défi de taille pour les quatre comédiens qui n’ont jamais expérimenté ce genre de production théâtrale. «C’est toujours un beau défi de jouer dans un contexte différent de celui d’une pièce de théâtre traditionnelle. Nous sommes confrontés à des contraintes supplémentaires et devons abattre le quatrième mur pour jouer en constante interaction avec le public. C’est donc une expérience formidable pour chacun d’entre nous», mentionne le comédien Félix Dupont.

Par ailleurs, la troupe a choisi de présenter le spectacle à des heures variables durant la journée pour permettre à des publics différents d’assister au spectacle. Pour Serge Baril, il s’agit d’une méthode parfaite pour garantir une expérience unique à chaque groupe de spectateurs. «Jouer à des heures différentes nous forcera à adapter le spectacle selon les différents moments de la journée. Les gens ne verront donc jamais les mêmes saltimbanques.»

Le Théâtre des poêles à bois présentera cette production complètement gratuite dans tous les espaces verts de la région shawiniganaise lors des 18 représentations qui s’étaleront du 25 juin au 24 août prochains. Il est à noter qu’en cas de pluie trop intense, le spectacle peut être annulé.

Pour plus d’informations sur la tournée, consultez le www.cultureshawinigan.ca/saltimbanques.