Artiste de réputation internationale, le marionnettiste new-yorkais Kevin Augustine est présentement en résidence à Trois-Rivières, chez les Sages Fous, et il présentera sa toute récente création, BODY CONCERT devant public les 7 et 8 décembre prochains à l’église St. James.

Les Sages Fous: on passe à une autre étape

TROIS-RIVIÈRES — C’est un artiste de réputation internationale qu’accueillent présentement les Sages Fous dans leurs locaux pour une résidence de création d’un mois. Le New-yorkais Kevin Augustine y travaille non seulement à la conception de son spectacle BODY CONCERT, mais il le présentera quelques fois au cours de la prochaine semaine incluant deux représentations publiques les 7 et 8 décembre, 20 h, à l’église St.James.

Le sculpteur, danseur et marionnettiste américain qui travaille au sein de la troupe Lone Wolf Tribe a trouvé à Trois-Rivières un lieu à peu près unique où il a non seulement l’espace, le temps et la tranquillité pour peaufiner l’aspect créatif de son œuvre, mais aussi les ressources humaines pour le pousser plus loin. Par ailleurs, les Sages Fous lui offrent une opportunité plus rare encore qui est celle de présenter son spectacle en évolution devant différents publics. «Mes spectacles sont très longs à créer, laissait-il entendre vendredi après la présentation d’un court et troublant tableau de BODY CONCERT. J’ai besoin de temps, d’espace et les membres des Sages Fous le comprennent. Ils savent que dans notre art, il faut travailler, découvrir, se tromper; expérimenter, en somme. Nous nous comprenons et ils me supportent et ça, c’est difficile à trouver, même à New York.»

«Il existe beaucoup d’endroits de résidence pour des artistes de toutes les disciplines à travers le monde, mais je n’en connais pas d’autres qui se consacrent à ce type de théâtre en offrant une expertise aussi poussée.» Apparemment, rares sont les lieux où on offre non seulement les conditions pour la création, mais aussi l’opportunité d’expérimenter devant public.

«On n’offre pas seulement un espace en milieu clos pour créer, explique South Miller, directrice artistique des Sages Fous, mais on partage aussi une conviction que nous avons depuis nos débuts à Trois-Rivières il y a vingt ans et qui tient vraiment à une relation privilégiée qu’on a eue avec la ville. C’est quand on joue devant public qu’on arrive à dénouer tous nos problèmes et qu’on trace la ligne claire du déroulement d’un spectacle. C’est ça que je trouve très excitant de notre projet de Fabrique de Théâtre insolite qu’on est en train d’implanter ici.»

Rappelons que les Sages Fous ont élaboré un projet majeur d’immobilisation pour transformer tout le Complexe Des Récollets/St. James en Fabrique de Théâtre insolite où la troupe trifluvienne s’installera de façon plus fonctionnelle dans les locaux adjacents à son studio actuel. On aménagera de plus une résidence d’artistes, des ateliers, un salon de thé/billetterie, un cabinet de curiosités/salle d’exposition et de performance en plus d’utiliser la chapelle comme salle de spectacle avec gradins. De plus, les jardins extérieurs seront aménagés pour y présenter de façon régulière des spectacles insolites en été.

Le projet est solidement monté, incluant les plans d’architecte pour la rénovation intérieure de tout l’édifice et il est inconditionnellement appuyé par toutes les instances pertinentes de la Ville de Trois-Rivières. On compte déposer avant Noël la demande de subvention auprès du ministère de la Culture et des Communications. Le projet dans son entier est de l’ordre de 5,5 millions $ et, si tout se déroule bien, il serait entièrement réalisé en 2021.

Cependant, pour s’assurer d’être parfaitement rodés au moment de l’ouverture et dans un souci de poursuivre leur développement de façon organique, les Sages Fous veulent mettre le concept des résidences d’artistes à l’épreuve en l’expérimentant sur une base régulière d’ici à ce que le projet global soit réalisé. C’est dans ce contexte que la présence de Kevin Augustine s’explique. Elle tient aussi au fait qu’il semble exister une réelle demande pour ce type d’initiative, argument supplémentaire pour convaincre le ministère de la Culture et des Communications de la légitimité du projet.

Le spectacle de Kevin Augustine, un amalgame original et avant-gardiste de travail avec la marionnette et de danse, sera présenté devant divers groupes d’étudiants et d’adultes au cours de la prochaine semaine avant les représentations publiques des vendredi 7 et samedi 8 décembre.

Toutes les représentations auront lieu dans l’église St. James où des gradins seront aménagés.

Les billets, au coût de 15 $, sont en vente sur le site www.enspectacle.ca.