De gauche à droite: Bryan Perro, Xavier Trahan, gagnant 2016 de Secondaire en spectacle, Lise Bellemare, enseignante et coordonnatrice, Kathya Paquin, directrice de l’École secondaire l’Escale et Mélissa Isabelle, artiste peintre.

Les élèves à la découverte du monde des arts

LOUISEVILLE — L’enseignante en musique Lise Bellemare est le chef d’orchestre d’un projet qui permettra à des élèves du primaire de la région de Louiseville, à des élèves l’école secondaire L’Escale de Louiseville et à la population de s’imprégner du monde des arts.

Alors que de plus en plus d’écoles mettent les sciences à l’avant-plan, L’Escale a décidé d’inciter ses élèves et la population à découvrir ou à redécouvrir différents modes d’expressions artistiques. «Il est temps que ce soit notre tour», plaide Mme Bellemare, qui coordonne ce projet appelé Expérimentasium des arts.

Cet étrange titre est une contraction des mots expérimentation et symposium et veut refléter les deux aspects de cet événement qui se déroulera le samedi 9 décembre, de 10 h à 15 h.

À cette occasion, des ateliers seront offerts aux jeunes par des artistes de la région. Il s’agit d’animation radiophonique, avec Billy-Lou Roy, de peinture, avec Mélissa Isabelle, de djembé, en compagnie de Basile Moutuan Seni, de slam, dirigé par Naïd, de danse, avec Anthony Gervais et d’improvisation, animé par Antoine Gélinas.

Il y a 120 places pour ces différents ateliers à 5 $ chacun. Les inscriptions sont ouvertes aux élèves de 5e et 6e années (secteur ouest de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy) et des 1er et 2e cycles du secondaire.

Il y aura aussi une exposition, ouverte cette fois à toute la population et comprenant de l’animation par des élèves de l’école secondaire l’Escale et des artistes de la région dont Basile Seni, le danseur Anthony Gervais, le Théâtre des poêles à bois, la Troupe Caravane et Dany Armstrong, avec sa cornemuse et son violon.

Lors de la conférence de presse, une ancienne élève de L’Escale, l’artiste-peintre Mélissa Isabelle, a fait cadeau d’une de ses toiles au président d’honneur de cet événement, l’auteur Bryan Perro.

Ce dernier rappelle que ce qui nous retient à l’école, c’est le milieu de vie. «Il y a deux choses qui améliorent le milieu de vie à l’école», dit-il. «Il y a le sport, parce que tu développes un attachement à ton école et parce qu’il y a l’équipe. Et il y a la culture, parce que tu te développes, que tu fais partie de la troupe de théâtre ou que tu fais de la peinture», fait valoir M. Perro.

Initier les jeunes à l’art et à la culture, ajoute-t-il, «est une façon de les éduquer et de leur donner de la dimension, d’ouvrir l’espace intérieur», estime-t-il. «Ça sert à avoir une vie qui est riche, qui est intelligente et qui est signifiante. Une vie, on en a rien qu’une, donc il faut qu’elle soit la plus riche possible», plaide-t-il.

Le célèbre auteur ne cache pas que la culture «a donné tout un sens à ma vie. J’en ai fait une carrière. Sans ça, je n’aurais pas su quoi faire dans l’existence et ma vie aurait été beaucoup plus terne», croit-il.

L’Expérimentasium de l’école L’Escale vise donc cette initiation culturelle et artistique en plus d’être un événement familial comprenant «de l’animation, des prestations musicales et théâtrales, des expositions d’art, de peinture. Il faut se déplacer», insiste Mme Bellemare.

Notons que le même jour, un train fera la navette entre l’école et le centre-ville de Louiseville où se déroulera simultanément un marché de Noël.

«Nous sommes dans une école où la culture s’émancipe de plus en plus», souligne la directrice de l’établissement, Kathya Paquin, visiblement enchantée par ce projet.

Rappelons, qu’en 2016, L’école secondaire L’Escale avait remporté le Sablon d’Or, pour l’école ayant le plus contribué au développement des activités physiques et sportives dans son milieu, et ce, pour tout le Québec. «C’est à ce moment qu’un autre défi nous attend, le côté artistique de notre belle école», indique Mme Paquin. «L’Escale s’est alors donné comme objectif de promouvoir davantage tout le volet des arts et de la culture de notre établissement», dit-elle. «Nos élèves débordent de talent, d’imagination et sont aussi très intéressés par la découverte et l’expérimentation», dit-elle.

La conférence de presse pour annoncer la tenue de l’Expérimentasium l’a bien démontré, d’ailleurs, puisque c’est un des élèves de l’école, Xavier Trahan, gagnant de Secondaire en spectacle l’an passé, qui l’a animée avec une de ses chansons.