Lenny Kravitz

Lenny Kravitz à l’Amphithéâtre Cogeco

TROIS-RIVIÈRES – L’Amphitéâtre Cogeco recevra le rockeur aux multiples talents Lenny Kravitz, le 31 août prochain.

L’artiste, qui emprunte des éléments à de nombreux styles musicaux dans ses compositions, allant du rock psychédélique au rhythm and blues, en passant par le soul et la pop, a lancé l’automne dernier son plus récent opus, Raise Vibration. Il s’agit de son 11e album en 30 ans de carrière.

Le directeur général de la Corporation des événements de Trois-Rivières, Steve Dubé, se dit très fier de cette prise, d’autant plus que sa visite en sol trifluvien constituera l’une des deux seules du chanteur au Québec dans le cadre de sa tournée mondiale. Il sera en effet de passage au Centre Bell à Montréal la veille, soit le 30 août.

Le multi-instrumentiste est présentement en tournée en Europe. À la fin de l’été, il s’envolera pour l’Amérique du Nord pour une série de concerts aux quatre coins des États-Unis et au Canada. Fait à noter, ça fait plus de dix ans qu’il n’a pas donné de spectacle au Québec.

«C’est un grand privilège de le recevoir. Lenny Kravitz est une vraie rock star. Il a vendu plus de 40 millions d’albums. Ça s’inscrit dans une tournée de deux ans. Quand on voit les villes sur la liste et que Trois-Rivières se retrouve dessus, ça démontre que l’Amphithéâtre continue de faire sa marque et est capable d’attirer des artistes d’envergure», souligne Steve Dubé.

D’un point de vue technique, la visite de ce gros nom de la musique pop nécessitera un important déploiement, un défi que les membres de l’équipe de l’amphithéâtre sont impatients de relever.

«Ce sera le plus gros show à l’Amphithéâtre après ceux de Céline Dion. On va recevoir une dizaine de trucks de 53 pieds contenant de l’équipement. C’est une grosse production! Mon directeur technique, Daniel Savoie, a vu des milliers de shows dans sa vie et Lenny Kravitz est dans son top-5», lance Steve Dubé.

Même si la tâche qui les attend afin de répondre aux exigences de la star sera complexe, le directeur général est convaincu que ses techniciens livreront la marchandise.

«On l’a fait dans le passé pour d’autres artistes d’envergure. Nos techniciens sont compétents et ont de l’expérience. Ils ont toutes les connaissances, alors ça sera le fun pour eux. En fait, ça sera le fun pour toute l’équipe, autant les gens de promotion et de gestion par exemple», poursuit-il avant de confier que les pourparlers pour attirer Lenny Kravitz se sont échelonnés sur plusieurs semaines.

Lenny Kravitz s’est fait connaître particulièrement grâce à ses chansons It Ain’t Over Til It’s Over, parue en 1991 sur son album Mama Said, Are You Gonna Go My Way, sur l’album du même nom paru en 1993, Fly Away, sur son album 5 sorti en 1998, et American Woman, reprise du groupe canadien The Guess Who, parue en 1999. Cette dernière chanson figure d’ailleurs sur la bande originale du film Austin Powers – l’espion qui m’a tirée. Plusieurs de ses chansons se sont hissées au sommet des palmarès et il a remporté plusieurs prix, dont le Grammy de la meilleure performance vocale rock masculine pour Fly Away, American Woman, Again et Dig In, entre 1998 et 2001. 

On a aussi vu l’artiste au grand écran, dans les films Precious (2009), Le Majordome (2013) et deux films de la série Hunger Games (2012 et 2013). Il a également fait une apparition dans le film Zoolander (2001). Sa fille Zoë Kravitz a également joué dans une vingtaine de films depuis 2007.