On retrouve sur la photo, de la Corporation culturelle de Trois-Rivières: la coordonnatrice de la diffusion du patrimoine Julie Desaulniers, la présidente Stella Montreuil et la directrice de la diffusion du patrimoine, Valérie Bourgeois.

Le patrimoine à l'honneur à Trois-Rivières cet été

La Corporation de développement culturel de Trois-Rivières a dévoilé la programmation détaillée des activités proposées cet été dans deux de ses lieux de diffusion du patrimoine, le Manoir Boucher de Niverville et la Maison Rocheleau, dite Manoir des Jésuites.
Le Manoir Boucher de Niverville, sur la rue Bonaventure, exploite davantage les créneaux de l'archéologie et des contes, tandis que la Maison Rocheleau, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, axera ses propositions estivales sur le thème de son potager alliant les volets patrimonial et communautaire.
La saison des activités spéciales du Manoir Boucher de Niverville s'ouvrira les 24 et 25 juin avec la traditionnelle démonstration d'entraînement de la milice coloniale Pierre-Boucher. Le rendez-vous se renouvellera les 5 et 6 août. L'animation historique sera aussi au calendrier le 6 août avec la présence sur le site des personnages de Pierre Boucher et de son épouse, pour souligner les 350 ans de la fondation de Boucherville. Le personnage de Joseph-Claude Boucher de Niverville, ancien propriétaire du manoir, sera aussi réincarné les 22 et 23 juillet pour rencontrer les visiteurs.
Les soirées de Contes autour du feu sont au menu le 28 juillet avec Marc-André Fortin et le 25 août avec Yolaine Carrier. Les vendredis du conte sont prévus le 29 septembre avec Jean-Philippe Marcotte et le 24 novembre avec Éveline Ménard, alors que le 8 septembre, se tiendra la seconde édition d'Histoire à boire. Le 10 novembre, Didier Hamon mariera les univers du conte et des fromages québécois dans l'animation La voix lactique: la route du fromager ambulant.
À l'occasion du mois de l'archéologie, le 12 août, l'archéologue Martin Lominy offrira un atelier créatif impliquant la fabrication d'un bilboquet, alors que le 19 août, l'archéologue Louis Gilbert dressera le bilan des fouilles menées au monastère des Ursulines. À compter du 1er août, le public pourra se procurer le cahier Trois-Rivières six pieds sous terre, qui traite des fouilles archéologiques réalisées dans le Vieux-Trois-Rivières ces dernières années. Le document regroupant de nombreuses photos d'archives et d'artéfacts sera disponible au Manoir.
Une programmation de conférences est également à l'agenda du Manoir Boucher de Niverville. La première, La vie méconnue de Louis Hébert et Marie Rollet, sera prononcée par Jacques Mathieu le 23 juin. L'historien trifluvien Yannick Gendron fera pour sa part le point sur ses enquêtes concernant l'identité du fondateur de Trois-Rivières le 16 septembre. Les parcours urbains Vue parallèle et Rallye GPS sont encore proposés cet été au Manoir.
Un potager à la Maison Rocheleau
La Maison Rocheleau a choisi d'explorer le thème de l'alimentation familiale à travers le potager. Quatre espaces sont aménagés sur le terrain adjacent à la Maison Rocheleau, appartenant à la Maison de la Madone: un potager autochtone, un de la Nouvelle-France, un anglais et un «jardin de l'apothicaire». La Corporation de développement culturel de Trois-Rivières souhaite que les citoyens du secteur s'approprient ce potager en contribuant à son entretien et en consommant ses produits.
Pour faire mieux connaître le potager, une animation de l'Académie des Ripailleurs se teindra le 13 août. Toujours dans le thème de la culture potagère, des ateliers de savoir-faire seront organisés les 8 et 29 juillet en collaboration avec des partenaires.
Dans un autre ordre d'idées, la Maison Rocheleau fera revivre le personnage de François Rocheleau sur le site le 30 juillet, ainsi que les 20 et 27 août. Cinq générations de sa famille ont vécu dans cette maison sur une période de 111 ans.