Le Festival de Cannes ne se déroulera pas comme d'habitude dans la ville du sud de la France
Le Festival de Cannes ne se déroulera pas comme d'habitude dans la ville du sud de la France

Le Festival de Cannes cherche une solution pour sa 73e édition

Le Festival de Cannes cherche une solution pour sa 73e édition. Le Festival de Canne doit renoncer à présenter sa 73e édition, initialement prévue du 12 au 23 mai, puis repoussée à la fin juin, début juillet après l’interdiction par l’État français d’événements au «public nombreux» d’ici la mi-juillet. Une annonce qui déclenché une cascade d’annulations : Avignon, Eurockéennes, Francofolies… Mais le prestigieux festival de cinéma n’a pas encore lancé la serviette, travaillant à faire exister les films de Cannes 2020 d’une manière ou d’une autre.

Cannes ne se déroulera pas comme d'habitude dans la ville du sud de la France. Mais sous quelle forme exactement ? Ce n’est pas très clair à la lecture du communiqué émis mardi par la direction.

«Nous avons commencé [lundi] soir de nombreuses consultations dans le milieu professionnel en France et à l’étranger. Elles s'accordent sur le fait que le Festival de Cannes, qui est un instrument essentiel de soutien à l’industrie cinématographique, doit continuer à étudier l’ensemble des éventualités permettant d’accompagner l’année cinéma en faisant exister les films de Cannes 2020 d’une manière ou d’une autre.»

Néanmoins, le Festival de Cannes espère être en mesure de faire connaître rapidement «les formes que pourrait prendre ce Cannes 2020».

Le délégué général Thierry Frémaux, avait balayé la semaine dernière l’idée d’un festival numérique dans un entretien accordé à Variety : «Pour Cannes, son âme, son histoire, son impact, c’est un modèle qui ne pourrait pas marcher».