<em>Sazae-san</em>, porté pour la première fois sur le petit écran en 1969, raconte la vie de Mme Sazae (deuxième à gauche).
<em>Sazae-san</em>, porté pour la première fois sur le petit écran en 1969, raconte la vie de Mme Sazae (deuxième à gauche).

Le coronavirus interrompt la série animée la plus longue du monde

Agence France-Presse
TOKYO — Le coronavirus a interrompu la production de la série animée à la plus grande longévité du monde, un moment culte des dimanches au Japon, obligeant pour la première fois depuis des décennies à rediffuser de vieux épisodes.

Sazae-san, porté pour la première fois sur le petit écran en 1969, raconte la vie de Mme Sazae, une femme au foyer japonaise joviale, mais distraite, qui vit avec ses parents, son mari, son fils, son frère et sa sœur.

Diffusés chaque dimanche soir, ses épisodes de 30 minutes sont très populaires et marquent pour bien des Japonais la fin du week-end.

Mais la pandémie a eu raison de la persévérance de ce dessin animé, dont la série a été reconnue par le livre Guinness des records comme ayant duré le plus longtemps au monde. Le doublage a dû être interrompu pour la sécurité du personnel, a expliqué la chaîne de télévision Fuji.

«Nous allons arrêter la diffusion de nouveaux épisodes pour le moment et procéder à des rediffusions à la place», a annoncé dimanche la chaîne.

Une date de reprise de la production sera annoncée le plus tôt possible, a précisé Fuji Television Network.

C’est la première fois depuis 1975, lorsque perduraient les effets de la crise pétrolière, que des rediffusions sont nécessaires.

Le Japon connaît une épidémie de la COVID-19 relativement limitée, avec près de 15 800 cas déclarés et 621 décès répertoriés sur son sol depuis le début de la crise sanitaire.

Le pays est actuellement soumis à un état d’urgence non contraignant, qui a été prolongé la semaine dernière jusqu’au 31 mai, mais le gouvernement envisage de lever ces mesures plus tôt dans certaines parties du pays.